Dakar 2015 - 8e étape Auto : Alrajhi et Toyota mettent fin à l'hégémonie de Mini

Voir le site Automoto

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-01-12T10:05:00.000Z, mis à jour 2015-01-13T09:21:30.000Z

Le Saoudien Yazeed Alrajhi (Toyota) a remporté la 8e étape du Dakar 2015 dans la catégorie "Auto", brisant ainsi le cycle victorieux de Mini pendant que Paulo Gonçalves s'est illustré au guidon de sa Honda lors de la 7e étape de la compétition reine des rallyes-raids.

C'est ce qui s'appelle briser une hégémonie. Victorieux des sept premières étapes depuis le départ du Dakar 2015, le team Mini a vu sa série de succès stoppée à cause d'un excellent Yazeed Alrajhi (Toyota). Le pilote saoudien a remporté ce dimanche 11 janvier la 8e étape longue de 806 km entre Uyuni (Bolivie) et Iquique (Chili). Dans la catégorie "Moto", c'est le Portugais Paulo Gonçalves (Honda) qui s'est illustré en s'adjugeant d'une main de maître une 7e étape difficile.

Des écarts qui se réduisent
Déjà trois fois sur le podium depuis le 4 janvier dernier, date à laquelle la compétition reine des rallyes-raids a débuté, Yazeed Alrajhi a de nouveau montré toute sa régularité au haut niveau pour offrir - enfin - une première victoire à Toyota. La marque japonaise est toujours bien placée au classement général avec son pilote vainqueur du jour à la 3e place et le Sud-Africain Giniel de Villiers juste devant mais c'est toujours le Qatari Nasser Al-Attiyah (Mini) qui mène la danse au général, même si les écarts se sont resserrés (huit minutes séparent Al-Attiyah de de Villiers).

Côté français, Stéphane Peterhansel continue de sauver ce qui peut encore l'être au volant de son buggy Peaugeot. Il faut dire que depuis l'abandon de l'Espagnol Carlos Sainz, la marque au Lion a perdu l'une de ses meilleurs cartouches et c'est le Tricolore qui assure une place dans le top 10 avec une huitième place au général, à plus d'1h50 minutes de la tête de course. Quant à Cyril Despres, l'apprentissage du quatre-roues en rallye-raid se poursuit difficilement et ce sont près de 40 minutes qui ont été une nouvelle fois perdues dimanche. Nul doute que la journée de repos programmée ce lundi 12 janvier fera du bien à l'équipage français.

Coup dur pour Barreda
Dans la catégorie "Moto", la reprise après le break du samedi a profité à Paulo Gonçalves (Honda). Le Portugais a maîtrisé l'altiplano bolivien d'une manière remarquable et a devancé le champion en titre, l'Espagnol Marc Coma (KTM) de 14 secondes et le rookie autrichien Matthias Walkner (KTM) de 30 secondes. Au général, c'est toujours l'Espagnol Joan Barreda (Honda) qui domine mais son avance sur ses rivaux s'est largement rétrécie, la faute à un guidon cassé après une chute sous le violent orage sud-américain qui a frappé les concurrents. Au total, ce sont six minutes concédées à Coma, qui revient à peine à six minutes au général.

Enfin, dans la catégorie "Quad", c'est le Polonais Rafał Sonik (Yamaha YFM700R Raptor) qui pointe en tête du classement quand le Russe Ayrat Mardeev (Kamaz 4326) occupe la première place dans la catégorie "Camion".

La prochaine étape, longue de 538 km, aura lieu ce mardi 13 janvier 2015 entre Iquique et Calama (Chili).