Dans l'actualité récente

Dakar 2015 - 8e étape Moto : Coma émerge dans le chaos, Barreda perd gros

Voir le site Automoto

Marc Coma (KTM), vainqueur de la 8e étape du Dakar 2015.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-01-13T09:08:00.000Z, mis à jour 2015-01-15T08:23:52.000Z

Jusqu'ici leader incontesté du Dakar 2015 dans la catégorie "Moto", l'Espagnol Joan Barreda (Honda) a vécu un calvaire lors de la 8e étape "Moto", cédant les commandes de l'épreuve à son compatriote et rival Marc Coma (KTM).

On ne le répètera jamais assez : les sports mécaniques ne sont pas une science exacte. Le désormais ex-leader de ce Dakar 2015 Joan Barreda (Honda) l'a appris à ses dépens ce lundi 12 janvier lors de la 8e étape "Moto"(les "Autos" et "Camions" étant laissés au repos). L'Espagnol a perdu 1h30 sur les 784 km du jour entre la Bolivie et le Chili (dont 416 Km chronométrés au total), laissant la première place du classement général à son compatriote Marc Coma (KTM).

La malchance de Barreda
Impérial depuis le départ de la compétition reine des rallyes-raids donné le 4 janvier dernier, Joan Barreda a vécu un véritable cauchemar, payant une addition très salée sur le réputé mais difficile désert de salar d'Uyuni (Bolivie). L'Espagnol ne souhaite d'ailleurs pas partir, sentant peut-être que sa mécanique ne tiendrait pas le coup dans des conditions climatiques très dures pour les montures des pilotes.

Au final : le pilote Honda a perdu près d'1h30, laissant un boulevard à ses rivaux, notamment au Chilien Pablo Quintanilla (KTM), victorieux de l'étape et 3e au Général, mais surtout à Marc Coma (KTM), champion en titre et nouveau leader du classement avec plus de neuf minutes d'avance sur son dauphin, le Portugais Paulo Gonçalves (Honda). Barreda pointe quant à lui au 24e rang, à plus de 4h11 de la tête de course et ne sera pas sacré ce samedi à Buenos Aires... sauf un miracle inespéré.

Laia Sanz fait encore sensation
Véritable sensation depuis le début du Dakar 2015, l'Espagnole Laia Sanz (Honda), première femme pilote d'une écurie officielle, a signé sa meilleure performance au sein de l'élite des rallyes-raids, décrochant une 5e place méritée compte tenu des conditions de course difficiles. Elle bat ainsi sa meilleure performance (7e en 2014) et pointe désormais à la 9e position au Général. Si elle parvient à garder ce résultat exceptionnel jusqu'à samedi, elle deviendra la meilleure motarde de l'histoire du Dakar.

Dans la catégorie "Quad", le Chilien Ignacio Casale (Yamaha Raptor 700) a pris le dessus au classement sur le Polonais Rafał Sonik (Yamaha YFM700R Raptor), leader incontesté depuis le 5 janvier dernier.

La prochaine étape, longue de 539 km, aura lieu ce mardi 13 janvier entre Iquique et Calama (Chili) et sonnera le début du sprint final pour tous les concurrents.