Dakar 2015 - 9e étape : Première victoire pour Roma, Al-Attiyah assure

Voir le site Automoto

Nani Roma (Mini), vainqueur de la 9e étape du Dakar 2015.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-01-14T09:13:00.000Z, mis à jour 2015-01-15T08:24:07.000Z

Le tenant du titre Nani Roma (Mini) a remporté la 9e étape du Dakar 2015 dans la catégorie "Auto" devant ses coéquipiers Nasser Al-Attiyah et Vladimir Vasilyev tandis que la bataille fait rage en "Moto" entre Marc Coma (KTM) et Paulo Gonçalves (Honda).

C'est ce qui s'appelle remettre les pendules à l'heure. Battu à la régulière par Toyota lors de la 8e étape, le team Mini a triomphé avec autorité ce mardi 13 janvier lors de la 9e manche de ce Dakar 2015 grâce à un triplé. C'est le tenant du titre, l'Espagnol Nani Roma, qui s'est octroyé la victoire devant le Qatari Nasser Al-Attiyah et le Russe Vladimir Vasilyev. Dans la catégorie "Moto", la lutte entre Marc Coma (KTM) et Paulo Gonçalves (Honda) s'est intensifiée et devrait encore monter crescendo lors des derniers jours de compétition.

Al-Attiyah fonce vers son deuxième Dakar
Sur les 538 km qui séparent Iquique de Calama (Chili), Mini n'a pas fait dans le détail. 450 km étaient chronométrés et au jeu de la course à la victoire d'étape, c'est le tenant du titre, l'Espagnol Nani Roma, qui s'est imposé avec brio. Un peu de baume au cœur pour celui dont le Dakar 2015 s'est arrêté dès la première étape, la faute à un problème électrique sur son buggy après moins de 10 km parcourus.

En revanche, tout roule à la perfection pour son coéquipier, Nasser Al-Attiyah. Deuxième de cette 9e étape, le Qatari a conforté un peu plus sa place de leader, profitant des contreperformances des deux Toyota de Giniel de Villiers et Yazeed Alrajhi pour mener la danse au Général avec plus de 23 et 39 minutes d'avance sur ses principaux rivaux. Une nouvelle fois, les sports mécaniques ne sont pas une science exacte mais il faudrait un sacré soucis technique pour priver le pilote Mini d'un deuxième sacre sur le Dakar après son premier succès en 2011.

Coma/Gonçalves : un duel intense et savoureux
Côté français, Peugeot continue malheureusement à broyer du noir. Victime d'un énième problème mécanique, Stéphane Peterhansel a perdu au moins deux heures, dégringolant ainsi à la 14e place du classement. Cyril Despres a quant à lui continué son apprentissage sur quatre roues après cinq titres en moto sur l'épreuve reine des rallyes-raids et a décroché une 10e place méritée, ce qui constitue sa meilleure performance sur son Dakar 2015. Concernant le Renault Duster Team, qui visait un top 10 cette année, c'est le pilote argentin Emiliano Spataro qui émerge avec une modeste 23e place, bien loin des ambitions initiales du constructeur au losange.

Des ambitions, Marc Coma en a. Le pilote espagnol de KTM court après un 5e sacre sur le Dakar et semble bien parti pour y parvenir. Mais pour se faire, il faudra se battre jusqu'au bout, le Portugais Paulo Gonçalves (Honda) ne pointant qu'à 5,28 minutes de la tête du classement occupée par Coma. Les belles performances du jour sont à mettre au crédit du Portugais Helder Rodrigues (Honda), victorieux de l'étape, et de l'Espagnole Laia Sanz (Honda), 14e de l'étape et désormais 8e au Général.

Enfin, dans la catégorie "Quad", c'est le Polonais Rafał Sonik (Yamaha YFM700R Raptor) qui pointe en tête du classement quand le Russe Ayrat Mardeev (Kamaz 4326) occupe la première place dans la catégorie "Camion".

Pour la prochaine étape longue de 859 km et qui aura lieu ce mercredi 14 janvier, le programme s'annonce chargé. Direction l'Argentine et Salta pour les autos et camions et Cachi pour les motos et quads.