Dakar 2016 - 4ème étape: Peterhansel et triplé Peugeot en auto, Goncalves en moto

dakar-2016-4eme-etape-peterhansel-triple-peugeot-auto-goncalves-moto-2227771
Sébastien Loeb est enfin battu par ses coéquipiers Stéphane Peterhansel et Carlos Sainz dans la 4ème étape du Dakar mercredi, donnant un triplé Peugeot, tandis que Goncalves (Honda) profite encore d'une pénalité en catégorie moto.

Les Peugeot ne font aucun cadeau dans un Dakar 2016 perturbé par les intempéries.

Peugeot cartonne dans la première vraie étape

Le calme semble reprendre à l’entrée de la Bolivie, après des étapes argentines très mouvementées: par des inondations, 2è et 3ème raccourcies.

Cette 4ème étape, non tronquée, d’une longueur de 429 km, a été menée par Stéphane Peterhansel, amenant son total de victoires à 66, 33 en auto et 33 en moto. Le pilote Français n’a devancé Carlos Sainz que de 11 secondes, et Sébastien Loeb de 27 secondes.

Ainsi, Peugeot s’offre un triplé à l’arrivée, une suprématie d’autant plus claire que le premier poursuivant, Nasser Al-Attiyah (MINI), est à pratiquement 5 minutes, suivi de Cyril Despres (Peugeot) et des Toyota d’Alrajhi, Poulter et De Villiers. Au général, Loeb conserve largement la tête du Dakar, 4’48 devant Peterhansel et 11’09 devant Al-Attiyah.



Barreda se plante, Goncalves en profite

En moto, Joan Barreda Bort (Honda) a commis une nouvelle fois un excès de vitesse, le privant d’une victoire. Prenant 5 minutes de pénalité, l’Espagnol cède l’étape au Portugais Paulo Goncalves (Honda) qui s’illustre avec 2 minutes et demie d’avance sur son compatriote Ruben Faria (Husqvarna) et l’Argentin Kevin Benavides (Honda).

Goncalves tient ainsi la 1ère place du général, à 2’17 sur Benavides
et 3'03 minutes sur Barreda Bort. A noter, le Français Pierre Alexandre Renet aurait été retrouvé inconscientaprès une chute avant la fin de l'étape, et serait victime d'un traumatisme crânien.

En catégorie quad, l’Argentin Marcos Patronelli signe la victoire pour 16 secondes sur le péruvien Alexis Hernandez et 25 secondes sur le Chilien Ignacio Casale, qui conserve de très loin le trône au général avec 12 minutes sur le Brésilien Marcelo Medeiros et 14 minutes sur Patronelli.


News associées