Dans l'actualité récente

Dakar 2016 : Le camion Renault de Mammoet RallySport part en fumée

Voir le site Automoto

camion brule dakar mammoet rally sport
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-01-05T14:05:43.499Z, mis à jour 2016-01-05T17:06:48.732Z

En marge de la victoire de Sébastien Loeb, lors de la première étape, le camion Renault de Martin van den Brink a pris feu et signe l’abandon de l’équipe néerlandaise au Dakar 2016.

Les rêves de victoire de Mammoet RallySport n’ont pas fait long feu.

Sébastien Loeb essaye la Peugeot 2008 DKR


L’équipe hollandaise s’enflamme dès la première étape

« Ceci est vraiment incroyable » lance Martin van den Brink qui a accepter que  ces rêves de rallye-raid sont partie en fumée à une centaine de kilomètres de la ligne d’arrivée de la seconde étape du Dakar.  «Je sentais qu'il y avait de pression au niveau du frein. Dans un virage nous avons frappé un mur, je ne pouvais garder le camion sur la route et quand nous avons entendu quelque chose ; le mécanicien Richard Mouw a ensuite regardé et crié car le camion était en feu. »  Le camion Renault a rapidement pris feu. 

Les pilotes ont pu se mettre en sécurité, mais les flammes ont rapidement mis fin aux aspirations de l'équipe. Les hommes de Mammoth Rallysport ont essayé d'éteindre le feu en vain. « Nous avons obtenu l'aide de pilote Kamaz Dmitry Sotnikov. Mais les Russes ne pouvaient rien faire de plus. Il est vraiment très étrange que cela démarre si vite. Nous ne pouvions rien faire. J’ai finalement fait quelques photos », explique Martin van den Brink.


Loeb part en tête pour la troisième étape

Sébastien Loeb ouvre la piste mardi 5 janvier 2016, pour la 3e étape du Dakar 2016. Il a remporté sa première victoire lundi à l'occasion d'une deuxième étape raccourcie à cause de la météo. Le nonuple champion du monde de WRC ouvre la route à ses concurrents, une tâche peu évidente puisque la Peugeot 2008 DKR ne peut  s'appuyer sur les traces des concurrents.

Mais peu de danger devrait se trouver sur la route de cette « étape de transition », d’après le directeur de course du Dakar, Marc Coma.

Insolite : un double accident au Dakar 2015