Pas de sanctions pour Ferrari

Voir le site Automoto

Ferrari Alonso F1 GP Allemagne
Par Benjamin KHALDI|Ecrit pour TF1|2010-09-09T11:58:00.000Z, mis à jour 2010-09-09T11:58:00.000Z

Ferrari repart de Paris sans aucune sanction. Le Conseil mondial de la FIA a fait preuve de clémence. Ferrari en reste à sa première sanction, une amende de 100.000 dollars, infligée à la fin de la course en juillet dernier.

Le Conseil mondial de la FIA a décidé de ne pas pénaliser Ferrari, après l'affaire des consignes d'écurie lors du Grand Prix d'Allemagne.


Réuni hier, le Conseil mondial de la FIA devait juger les faits survenus lors du GP d'Allemagne. Les dirigeants de Ferrari, Stefano Domenicali et Massimo Rivola, étaient présents à Paris, au siège de l'instance internationale pour plaider la cause de l'écurie italienne. Et le verdict du Conseil mondial de la FIA fut particulièrement clément. L'écurie est bien reconnue coupable d'avoir enfreint l'article 39.1 du Règlement Sportif, qui condamne les consignes d'équipe, mais l'instance de jugement a décidé de s'en tenir à la première sanction, soit l'amende de 100.000 dollars infligés par les commissaires de course.

Autre décision prise, la révision de l'article 39.1 du Règlement Sportif. Cet article, qui précise que les « directives d'équipe qui interfèrent avec les résultats d'une course sont interdites », pourrait être aménagé, voire rayé du règlement. Ce qui autoriserait les écuries à ordonner à leurs pilotes d'inverser leurs positions, ou au contraire de ne pas se battre pour une même place. Une pratique déjà en utilisée de manière plus ou moins discrète par certaines écuries, et qu'il est difficile de juger.

Ferrari repart de Paris en conservant toutes ses chances de remporter un titre cette saison. Idem pour Fernando Alonso, qui ne voit pas son retard de 41 points sur Lewis Hamilton se creuser un peu plus sur tapis vert. A quelques jours de son Grand Prix nationale à Monza, Ferrari peut être satisfaite.

Prochain rendez-vous : Monza pour la 14è étape du Championnat du Monde.