Dans l'actualité récente

Les débuts de Zarco, la chute de Rossi, Lorenzo avec Ducati… : ce qu’il faut retenir des essais

Voir le site Automoto

Valentino Rossi
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-11-15T17:18:59.885Z, mis à jour 2016-11-15T17:19:07.896Z

Les premiers tours de Johann Zarco en MotoGP, Jorge Lorenzo sous ses nouvelles couleurs, Valentino Rossi au tapis ou encore les promesses de Maverick Vinales : Automoto a suivi la première journée d’essais pour la saison 2017 à Valence. Et compilé, pour vous tout ce qu’il faut en retenir !

Même si elle n’a pas donné d’indications définitives sur la saison prochaine, la première journée d’essais a été riche en enseignements.


Jorge Lorenzo a pris ses marques… et fait face aux interdictions contractuelles (ou morales)

Il a canalisé toutes les attentes. Ce mardi 15 novembre 2016, Jorge Lorenzo a porté ses nouvelles couleurs. Celles de Ducati. Enfin, pas vraiment… Les accords avec les sponsors n’étant pas encore totalement bouclés, le Majorquin a monté une GP17 camouflée par une livrée noire, et utilisé une combinaison sombre. Autres détails importants (ou pas) : le triple champion du monde a pris soin de respecter ses engagements, moraux ou contractuels, avec son futur ex-employeur, Yamaha, et la marque de Bologne. 


Il a, par exemple, circulé dans le paddock sur un scooter de la firme japonaise tout en prenant soin de le ranger à l’extérieur de la zone réservée à Ducati. Il a aussi équipé de cornes les deux « 9 » de son logo, contre un seul auparavant. L’autre était coiffé d’une auréole, pour équilibrer les deux penchants de son caractère : l’ange et le diable. En 2017, Por Fuera sera donc doublement diabolique !

Johann Zarco est entré dans son nouveau monde

Le chouchou français a enfourché sa nouvelle machine, la M1 préparée par l’écurie tricolore Yamaha Tech3, et découvert la catégorie reine. A trois secondes du meilleur chrono en début de journée, il a réduit l’écart à 1’’5 en fin d’après-midi. Le double champion du monde Moto2 dispose, bien évidemment, d’une marge de progression considérable. Surtout qu’il a déjà identifié les points à appréhender


« La journée a été intéressante. La moto paraît ultra-puissante, il faut que j’apprenne à la gérer. L’expérience accumulée en Moto2 va m’aider mais il me faut un autre type de confiance pour la MotoGP. L’accélération et l’adhérence sur l’angle m’ont beaucoup impressionné. On peut encore accélérer plus fort. Ce mercredi, il faudra progresser, réduire la marge de retard sur le premier, ne pas chuter et rouler en 1’31’’ », a-t-il confié au micro d’Eurosport.

Valentino Rossi et d’autres au tapis

VR46 a bouclé une journée sérieuse, où il aura testé à la fois la machine utilisée cette saison et celle qu’il pilotera en 2017. L’Italien de Yamaha a obtenu le deuxième chrono. Et chuté en milieu de journée. Sans incidence sur sa condition physique. Cal Crutchlow (Honda LCR) et Andrea Iannone (Suzuki Team) ont également fini dans le bac à graviers. 


Pour eux, les conséquences sont plus importantes : le Britannique a roulé avec un doigt et le pied cassé -il doit être opéré prochainement- et Le Maniaque n’est toujours pas remis d’une fracture des vertèbres. Preuve que les pilotes moto sont, aussi, de véritables héros.

Maverick Vinales est déjà au top !

Le jeune prodige espagnol était également scruté puisqu’il a hérité du guidon Yamaha laissé vacant par Lorenzo. L’ancien protégé de Suzuki n’a visiblement pas été impressionné par sa nouvelle monture... Il a tout simplement réalisé le meilleur temps de la journée en 1’30’’930. 20 millièmes de mieux que le nonuple couronné, Rossi. 


Le Catalan a aussi repoussé Lorenzo à 122 millièmes et le champion du monde en titre Marc Marquez (Honda HRC) à 172. Bluffant. Et déjà plus de doute : en 2017, il sera un vrai prétendant au titre.