Véritable mythe du monde automobile, le Land Rover Defender a tiré sa révérence

Voir le site Automoto

Land Rover Defender 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-01-31T13:53:54.845Z, mis à jour 2016-02-01T09:41:23.533Z

Le légendaire 4x4 tout-terrain a terminé sa carrière après 68 ans de production ininterrompue et aura marqué l'histoire du monde automobile par sa simplicité hors-norme.

C'était écrit depuis plusieurs mois. Le 29 janvier 2016, après 68 ans de production ininterrompue, le légendaire Defender de Land Rover a terminé sa carrière. L'ultime exemplaire est sorti des chaînes de Solihull (Grande-Bretagne) où environ 700 personnes étaient réunies pour assister à ce dernier assemblage.


Une simplicité légendaire

Sorti en 1948 sous le nom de « Série I », ce mythique modèle de la marque Land Rover est l’icône du 4x4 britannique. A l'origine, ce véhicule était destiné au marché agricole, notamment pour sa robustesse et la facilité avec laquelle il était possible de le réparer. Mais dès 1956, l'armée britannique en a fait son véhicule officiel avant que les Sri-Lankais, Americains et Albanais, entre autres, n'en fassent de même. Même Marylin Monroe et James Bond y ont cédé, renforçant la légende de ce tout-terrain.


Plein Phare : Land Rover Defender, un 4x4 de légende (Automoto - décembre 2015)


Plus adapté pour notre époque

Construit à plus de deux millions d'exemplaires - le 2 millionième a été vendu aux enchères en décembre dernier par la maison Bonhamps pour l'équivalent de 550.000 euros -, cet engin qui a été baptisé « Defender » en 1989 a fini par rendre les armes, la faute aux nouvelles normes anti-pollution (il peut lâcher jusqu'à 295 g/km de CO2 depuis son restylage en 2007). La clientèle actuelle se tourne plus vers son petit frère, le Range Rover Evoque, lancé en 2011 et restylé l'année dernière avec des lignes plus modernes, de nouvelles motorisations diesels et le fameux « contrôle de la progression en tout-terrain ».

Land Rover restyle le Range Rover Evoque au Salon de Genève 2015


Mais si la production de ce baroudeur hors-norme s'est achevée, son histoire est loin d'être terminée puisqu'un atelier de restauration et de reconditionnement des anciens Land Rover va démarrer à Sollihul. Et on n'oubliera pas que le successeur du Defender est déjà dans les tuyaux, même s'il faudra encore attendre quelques années pour un modèle qui ne devrait pas ressembler au concept DC100 de 2011.


Land Rover dessine un Defender de 4,5 km dans le sable