DieselGate : Fiat acculée en Allemagne

Voir le site Automoto

Nouvelle Fiat 500 2015 volant
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-05-24T09:12:24.592Z, mis à jour 2016-05-24T09:12:57.001Z

Le géant de l’industrie Fiat Chrysler Automobile est accusé à son tour de falsifier ses données et ne respecterait pas les normes d’émission de gaz d’échappement, à l’instar de Volkswagen, Open et Nissan.

 Falsification de donnés, fraudes et moteurs truqués, tout laisse à penser que seule les voitures électrique sont digne de confiance...


Fiat dans la tourmente 

 L’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag dévoilé une manipulation « supposé » du groupe italo-américain. Selon le journal, les moteurs diesel Fiat et Chrysler ne font fonctionnaient leur système de dépollution seulement deux minutes de plus que le temps du cycle d'homologation officiel européen, après le démarrage à froid du moteur. 

Tout simplement, les véhicules du géant de l’automobile respectent les normes d’émissions polluantes, seulement pendant 22 minutes de trajet. Pour rappel, la triche concernant Volkswagen, les moteurs actionnaient les systèmes de dépollution seulement lors du cycle d'homologation au moyen d'un logiciel. 


 L’Allemagne soupçonne la Fiat 500X

L’autorité allemande de contrôle des véhicules à moteur soupçonne le constructeur Fiat Chrysler Automobile d’avoir installé, notamment sur les Fiat 500X équipées d’un moteur diesel de 2 litres, un logiciel illégal permettant de couper le système antipollution comme expliqué plus haut. 

 Cette irrégularité serait apparue au cours de l’enquête menée par le KBA suite à l’affaire Volkswagen.  Le ministre des transport invite d’ailleurs Fiat a expliquer ses agissements.