Dans l'actualité récente

DS Performance : une entité sport pour une nouvelle Formule E

Voir le site Automoto

DS Virgin Racing DSV-01 Formule E 2015-2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-08-21T13:04:54.682Z, mis à jour 2015-08-21T13:15:03.366Z

Après son indépendance acquise l'an passé, la marque DS s’offre en 2015 un département « Performance », débutant par le développement de la Formule E avec Virgin, et dirigée par Yves Matton (Citroën Racing).

Depuis sa création en 2010 et son indépendance en 2014, la nouvelle marque DS Automobiles continue de se démarquer de Citroën, et prend aujourd’hui le virage de la course automobile, après que les Citroën du championnat du monde des rallyes aient été renommées.


Du sport en plus du luxe

Ainsi est née la nouvelle entité DS Performance, l’équivalent des cousins Citroën Racing ou Peugeot Sport, et se base à Satory dans le Centre d’Excellence du groupe PSA. Cependant, Citroën Racing n’a plus vraiment de futur à long terme (est annoncé la Cactus-ation de la marque), DS représentant désormais DS récupérant le premium et le sport, via le rallye et désormais la Formule E. Seul reste le WTCC pour les Chevrons, avec la C-Elysée engagée avec Sébastien Loeb.

En parallèle, DS Performance a dévoilé la nouvelle livrée de la Formule E – pour rappel 100% électrique - développée avec Virgin Racing, la DSV-01 parée de rouge, argent et noir. Yves Matton, directeur de Citroën Racing, prend les commandes de ce nouveau département, qui a supervisé la conception du moteur électrique, de la boîte de vitesses, de la suspension arrière et du refroidissement. La gestion moteur reste gérée par Magneti Marelli.

Pilotée par le Français Jean-Eric Vergne (pilote développement Ferrari et ex-F1 Toro Rosso) et le Britannique Sam Bird (GP2), les DSV-01 surnommées Bellie  et Holly Branson (les belle-fille et fille du PDG de Virgin Richard Branson) feront leur premiers essais les 24 et 25 août à Donington, le début de la saison 2015-2016 intervenant le 17 octobre à Pékin.

Piquet et e.dams remettent le titre en jeu en Formule E

Nelson Piquet s’était imposé lors de la saison inaugurale 2014-2015 dans l’ultime épreuve de, avec 144 points, de justesse face à Sébastien Buemi (143 pts) et Lucas di Grassi (133 pts), tandis que e.dams-Renault récupérait de loin le titre constructeur (232 pts) devant Dragon Racing (171 pts) et Audi Sport Abt (165 pts). 12 pilotes seulement ont participé aux 11 manches, donnant un classement à 35 au terme de l’année.

En 2015-2016, DS Virgin Racing sera en concurrence avec Renault e.dams (Nicolas Prost/Sébastien Buemi), ABT Schaeffler Audi Sport (Lucas di Grassi/Daniel Abt), Mahindra Racing (Bruno Senna/Nick Heidfeld), Team Aguri (Nathanaël Berthon/Nicolas Lapierre), Venturi (Stéphane Sarrazin/Jacques Villeneuve), Dragon Racing (Jérôme d’Ambrosio/Loïc Duval), Nextev TCR (Nelson Piquet Jr.), Trulli (Jarno Trulli) et Andretti (Simona de Silvestro).

A 27 ans, la Suissesse, aussi pilote en Indycar, devient par ailleurs la première femme totalement engagée dans une écurie de Formule E, Katherine Legge n'ayant roulé qu'à deux reprises la saison passée chez Amlin Aguri.