Ducati présente enfin son arme fatale, l’incroyable 1299 Superleggera

Voir le site Automoto

La Ducati 1299 Superleggera
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-11-08T09:52:45.225Z, mis à jour 2016-11-08T09:52:54.974Z

La folie des grandeurs. Lundi, Ducati a profité de l’Exposition Internationale de cycles et motocycles pour dévoiler en grande pompe son bolide ultime : la 1299 Superleggera. Sublime.

A domicile, la firme italienne a révélé sa dernière référence, la 1299 Superleggera. Un bijou de technologie, de puissance et de légèreté.  


Amenée par Stoner

Pour présenter son dernier monstre, Ducati a mis le paquet. Au bout de plus d’une heure d’attente lors de sa conférence à l’EICMA, Claudio Domenicali, PDG de la marque, a lancé les premiers frissons. Et quelques mots : « La première moto produite avec une structure complète en fibre de carbone, le pinacle de la technologie… Mais je crois qu’il est temps de la voir. »


Un mini clip vidéo est ensuite diffusé sur le grand écran, laissant entrevoir le squelette puis le carénage de la machine. Il est suivi d’un silence de quelques secondes ; la 1299 Superleggera est entrée en scène, moteur allumé, pilote en selle. Qui d’autre que Casey Stoner, la superstar titrée avec la marque en MotoGP, pour l’apporter au public ?

Son rapport poids/puissance ? 0,72 !

Le dirigeant italien a le sourire. Il accueille son « invité spécial » avec une accolade, largement satisfait de révéler cette référence. Un sentiment contraire aurait été surprenant, tant la dernière Superleggera regroupe des caractéristiques ahurissantes : 215 chevaux développés par le Bicylindre en L Superquadro pour 156 kg de condensé technologique. Et il fallait, au moins, une électronique inspirée des dernières saisons MotoGP pour contrôler un tel monstre.


Des contrôles de traction, wheeling et glisse et des assistances au départ et au virage en font une superbike de choix. Elle est même équipée d’un Data Analyser+, boîtier qui permettra de récolter les données obtenues sur circuit… Evidemment, le prix d’une machine largement composée de carbone (monocoque, bras oscillant, jantes, carénage, ne conviendra qu’à quelques porte-monnaie, puisque les heureux acheteurs de cette série limitée à 500 exemplaires devront débourser près de 80.000 euros.