Ecologie : l’Allemagne interdira l’essence et le diesel en 2030

Voir le site Automoto

BMW i3 2013 Amsterdam essai
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-06-20T13:04:36.860Z, mis à jour 2016-06-20T13:04:36.860Z

A l’instar de la Hollande et de la Norvège, le gouvernement allemand réfléchit à interdire la vente de véhicule à moteur thermique d’ici à 2030. La voie semble être tracée pour les voitures électriques en Europe.

Les pays de l’Union Européenne enchaînent les annonces en faveur des véhicules électriques et des piles à combustibles. 

 Réduire la production de carbone 

L’Allemagne désire réduire sa production de dioxyde de carbone de 80 à 95% d'ici à 2050. Pour atteindre cette montagne, le pays d’outre-Rhin à une seule option, réduire radicalement la pollution des transports. 

D’après les propos du vice-ministre de l'Economie Rainer Baake relayé par le journal DerTagesspiegel : « comme les voitures ont généralement une durée de vie de 20 ans, les immatriculations de nouvelles voitures diesel et de l'essence seront stoppées au cours des 15 prochaines années ». En marge d'un forum climatique à Berlin, Baaker a d’ailleurs pointé du doigt que « aucune réduction des émissions de CO2 par les transports depuis 1990 ». 

Comment vont réagir les constructeurs allemands ? 

Après cette annonce assez tonitruante, il n’y a plus qu’à attendre la réponse des constructeurs allemands tels que Mercedes, BMW, et Volkswagen. Ces entreprises d’outre-Rhin commencent à peine à évoluer dans le marché des véhicules électriques et des piles à combustibles. 

Les firmes automobiles allemandes ont des catalogues très bien garnis et largement constitués de moteur V6 et V8 thermique axés sur la performance et des tenues de routes plus sportives. Le pari de l’Allemagne automobile tout électrique est audacieux.