Elon Musk confirme un camion Tesla : à quoi ressemblerait-il ?

Elon Musk confirme un camion Tesla : à quoi ressemblerait-il ?
Même si la Model 3 reste la priorité pour Tesla, le projet de poids lourd électrique est toujours d’actualité. Pour preuve, le futur "truck" vert se dévoile en dessin.

Bientôt un camion pour Tesla ! Le constructeur californien, qui a tout récemment changé de nom, proposera d’ici quelques années un poids lourd électrique. Le graphiste allemand Jan Peisert nous permet d’imaginer quelles allures il pourrait prendre.


Le Semi de Tesla imaginée par Peisert recouvre un visage en verre assez imposant, mais aussi et surtout un design futuriste. A l’heure actuelle, il est difficile d’imaginer une commercialisation en l’état. En effet, si l’on se penche sur les produits existants de la marque créée en 2003, les formes des différents véhicules sont plus fluides, plus organiques et moins heurtées que ce que l’on peut voir sur ce dessin. De plus, l’ensemble des modèles mis en vente par Tesla sont stylistiquement proches, ce qui veut dire que la marque compte créer une identité au niveau du design.

il a récemment expliqué l’histoire de son logo - y a annoncé que le camion commercial est important, Toutefois, le projet annoncé à l’époque lors du Master Plan Part 2 n’est pas pris à la légère. L’objectif est ni plus ni moins que de révolutionner le secteur. Le patron de Tesla a déclaré que le véhicule permettrait « une réduction substantielle des coûts du transport de fret, tout en augmentant la sécurité et rendant vraiment amusant de fonctionner. » Si Musk pense qu’il est possible de révéler le modèle commercial vers mai 2017, il y a fort à parier qu’il sera d’abord dévoilé sous forme de prototype. La production, elle, se ferait alors dans les cinq ans.

La concurrence s'avance

Même s’il n’a pas encore vu le jour, le prochain camion Tesla a du monde dans les rétroviseurs. Le Nikola One a également pour but d’être le fer de lance de la révolution verte dans ce secteur. Otto, de son côté, s’attache à démontrer qu’un 18 roues peut se conduire lui-même. Le moins que l’on puisse dire : ça se bouscule au portillon.

News associées