Dans l'actualité récente

Enchères Artcurial 2016 : Ferrari 335 Sport, estimée à 30 millions d’euros !

Voir le site Automoto

Ferrari 335 S 1957 châssis 0674
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-01-19T10:08:36.921Z, mis à jour 2016-01-20T10:49:53.359Z

Avec son estimation entre 28 et 32 millions d’euros, la 355 S vendue par Artcurial lors du Rétromobile 2016 en février prochain pourrait selon certains devenir la plus chère voiture du monde…

Non ce n’est pas une 250 GTO, mais cette Ferrari pourrait bien devenir l’une, voire LA voiture la plus chère du monde.


Prix exceptionnel

C’est un grand coup de la Maison Artcurial en cette vente aux enchères 2016 organisée à l’occasion du salon Rétromobile. Dans les très nombreux lots, la star incontestée de l’événement sera une certaine Ferrari 335 Sport Scaglietti de 1957, une voiture de course au numéro de châssis 0674, aujourd’hui propriété de la famille de Pierre Bardinon, un grand collectionneur français ayant détenu le Mas du Clos, en Creuse, jusqu’à sa mort en 2010.

Pourquoi est-elle alors la vedette de la vente Artcurial ? En raison de son prix, estimé entre 28 et 32 millions d’euros. Si elle atteint cette prévision, la Ferrari 335 Sport pourrait devenir l’une des plus chères voitures vendues aux enchères de l’histoire, mais certains voient déjà une explosion des enchères au-delà des 40 millions d’euros, dépassant la 250 GTO vendue 35 millions d’euros chez Bonhams en 2014.

Voir les photos de la Ferrari 335 S 1957

Ferrari 335 S 1957 châssis 0674

Mais pourquoi tant ?

Plusieurs raisons font monter les prix de cette Ferrari. Déjà, c’est une Ferrari de course des années 1950, un constat faisant déjà fureur chez n’importe quel collectionneur d’automobile. Deuxio, cette 335 S a remporté des prestigieuses compétitions, comme le Grand Prix de Cuba 1958, et le championnat du Monde constructeurs en 1957, et terminât secondes des Mille Miglia de la même année.

Equipée d’un V12 3,8 litres quatre arbres à cames en tête puis 4,1 litres, le bolide de la Scuderia développait 400 chevaux afin de battre ses rivales Mercedes et Maserati. Elle est également passée entre les mains de pilotes de légende : Maurice Trintignant, Wolfgang von Trips, Peter Collins, et enfin Stirling Moss.