Endurance 2014 - 6 Heures de Spa : Toyota veut confirmer, Audi revanchard

Voir le site Automoto

WEC 2014 - 6h de Silverstone Toyota
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2014-05-01T13:57:00.000Z, mis à jour 2014-05-02T10:04:45.000Z

Dimanche, le mythique circuit de Spa-Francorchamps accueille les 6 heures de Spa pour la deuxième épreuve du WEC, le championnat du monde d'Endurance. Présentation des enjeux de la course.

Sur le sublime tracé de Spa, 28 équipes seront présentes au départ de la deuxième manche du WEC, dernière épreuve avant les 24 Heures du Mans (14-15 juin). Les regards seront bien évidemment tournés vers les Toyota TS040 Hybrides qui ont réalisé le doublé lors de la première course à Siverstone. La Toyota n°8 de Davidson, Buemi et Lapierre s'est en effet imposée grâce à un meilleur choix de pneus (les slicks intermédiaires) dans une course perturbée par la pluie.

Toyota veut enfoncer le clou
Malgré le doublé réalisé à Silverstone, une première pour Toyota en WEC, Yoshiaki Kinoshita, le président du team se garde de tout triomphalisme : « Nous avons connu le succès en Grande-Bretagne mais Spa est une autre course. Nous devrons donc tout donner pour aller chercher la performance maximale et poursuivre notre bon début de saison. »

L'écurie nippone aura même un peu plus de pression que d'habitude car les 6 heures de Spa sont considérées comme une course à domicile : la ville belge est située à seulement 120 km de Cologne le quartier général de Toyota Motorsport GmbH.


Audi revanchard
Après une course catastrophique à Silvertsone, marquée par l'abandon de ses deux voitures et une mauvaise stratégie, Audi arrive avec un esprit revanchard à Spa.
La marque aux anneaux alignera même une troisième Audi R18 e-tron quattro, confiée à Filipe Albuquerque et Marco Bonanomi, en plus de ses deux équipages permanents : Tom Kristensen, Lucas di Grassi, Loïc Duval pour l'Audi n°1 et Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer pour le bolide n°2.


Porsche pense déjà au Mans
Pour son retour en endurance, Porsche ne pouvait rêver d'un meilleur début. La Porsche 919 Hybrid pourtant en configuration Le Mans (comme les Toyota et les Audi d'ailleurs), est montée sur le podium avec le trio Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley.

Malgré tout, ce podium ne doit pas occulter l'abandon de la Porsche n°14, victime d'une casse de transmission et de problèmes de suspensions. Du coup, à Spa, l'objectif de Porsche sera de terminer la course comme l'a affirmé Fritz Enzinger, vice-président du département LMP1 : « La deuxième manche fera office de répétition générale avant les 24 Heures du Mans. Notre objectif principal à Spa sera de terminer la course avec les deux 919 Hybrid. »