Endurance 2015 : Nissan de retour en LM P1 avec deux GT-R LM Nismo

Voir le site Automoto

La Nissan GT-R LM Nismo sous bâche, prototype LMP1 engagé au championnat du monde d'endurance 2015, aux côtés des GT-R, GT-R GT3 et GT-R GT500.
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-05-23T14:44:00.000Z, mis à jour 2014-05-25T09:19:17.000Z

Quelques mois après l'annonce du retour dans la catégorie reine de l'endurance, la LMP1, le constructeur japonais Nissan a précisé que ses prototypes seront baptisés GT-R, du nom de la sportive culte.

Nissan confirme 2015
Audi, Toyota, et Porsche depuis cette année, et bientôt Nissan. Le championnat du monde d'Endurance (WEC) se bonifie avec ce nouvel acteur majeur revenant après quinze ans d'absence au sein de la catégorie reine, celle des prototypes LMP1.

Le constructeur japonais avait déjà annoncé la bonne nouvelle en 2013, mais a voulu confirmer ce vendredi 23 mai, une date peu anodine puisque 5.23 se lit « Go ni-san » en japonais (Allez Nissan) !


La GT-R en mode prototype
La marque en a profité pour ajouter une donnée inédite : le nom. Ce seront effectivement deux Nissan GT-R LM Nismo qui prendront le départ des étapes du Championnat du monde 2015, où figure la course d'endurance mancelle.

Le patronyme GT-R vient de la sportive éponyme, vendue en version civilisée avec moteur 3,8 litres V6 550 ch (voire 600 ch en Nismo), mais également présente en version GT3 et GT500 sur les pistes, LM signifiant Le Mans et Nismo étant le département sport et compétition de Nissan (NISsan MOtorsport).


Objectif victoire
Pour les caractéristiques et le design, il faudra patienter encore plusieurs semaines ou mois. "La catégorie LM P1 ne consiste pas en une simple course à l'armement" a cependant ajouté Andy Palmer, vice-président exécutif de Nissan, "tous nos rivaux dans cette catégorie ont opté pour des approches techniques différentes. Nous ferons de même. Nous n'avons pas l'intention de produire un voiture qui soit globalement une hybride de plus qui ferait penser à une autre LMP1. Toutes se ressemblent de mon point de vue. Nous voulons là encore réaliser quelque chose de différent."

"Croyez-moi, je pense qu'il s'agit d'une voiture qui restera dans les annales et dont on se souviendra longtemps" a lancé avec ambition Andy Palmer, "non seulement pour le fait qu'elle aura gagné au Mans mais aussi parce qu'elle met en avant la philosophie de NISMO qui établit un lien étroit entre les succès acquis sur la piste et ceux obtenus sur la route."

Nous avons hâte de voir les 8 prototypes Audi R18 e-tron quattro, Toyota TS040, Porsche 919 Hybrid et Nissan GT-R LM Nismo se battre sur les circuits d'endurance ! Et rappel, Nissan engage aux 24 heures du Mans 2014 (14-15 juin) une ZEOD RC, voiture hybride invitée sous le numéro n°56 et capable de rouler un tour en tout électrique.