Dans l'actualité récente

Endurance – 6 Heures de Shanghai : Alpine, un sacre qui tombe à pic

Voir le site Automoto

Alpine Championne LMP2 6H Shanghai 2016
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-11-07T09:58:27.281Z, mis à jour 2016-11-07T11:39:20.242Z

En assurant la quatrième place des 6 Heures de Shanghai dimanche 6 novembre 2016, Alpine a décroché le titre au Championnat du monde d’Endurance, en catégorie LMP2. Une performance remarquable, avant le lancement du modèle de série.

Alpine s’est fait remarquer au bon moment, s’adjugeant le sacre LMP2 à quelques semaines de la commercialisation de sa sportive de série.


Une saison au presque parfait

A Shanghai, Alpine n’a pas gagné. La marque n’a même pas accroché le podium. Mais elle a assuré l’essentiel, puisqu’en terminant quatrième de l’épreuve chinoise, elle a décroché le titre en catégorie LMP2, via l’écurie Signatech, et grâce aux pilotes Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes. Loin d’être insignifiant, ce succès prend une résonnance particulière.

D’abord parce qu’il intervient au bout d’une saison dominée dans les grandes largeurs. Vainqueur à Spa-Francorchamps, au Nürburgring, à Austin et surtout au Mans, l’Alpine n°36 a survolé la catégorie, seulement quatre ans après son retour en Endurance, et deux années après son engagement au Championnat du monde. 


Un bel élan pour le futur de la marque

Surtout, « ce titre mondial obtenu sur la piste est un formidable booster pour les équipes qui travaillent sur le modèle de série, qui sera commercialisé l'année prochaine », comme l’a noté Michael Van der Sande, le directeur général de la marque française. Alpine va lancer son premier véhicule moderne, préfiguré par le concept Vision, à la fin de l’année.

Le titre obtenu en LMP2 va donc permettre à la firme d’emmagasiner une bonne dose de rayonnement supplémentaire, même si l’annonce de sa renaissance avait déjà suscité l’enthousiasme. A tel point que des versions SUV, cabriolet et haute performance pourraient compléter la gamme à l’avenir.