Endurance - 6h d'Austin 2014 : Audi s'offre un nouveau doublé

Voir le site Automoto

WEC - 6h d'Austin 2014 - podium Audi
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-09-21T08:33:00.000Z, mis à jour 2014-09-21T08:40:03.000Z

Marcel Fassler, André Lotterer et Benoit Tréluyer ont remporté ce dimanche les 6 heures d'Austin, 4e épreuve du Championnat du Monde d'Endurance. Carton plein pour Audi : la marque aux anneaux place ses R18 e-tron sur les deux plus hautes marches du podium devant la Toyota n°8 partie en pole, qui fût une des victimes de ce violent déluge survenu après deux heures de course.

Les caprices de la météo ont fait basculer la course en faveur d'Audi aux alentours de 19h, avec la sortie de piste entre autres de la Toyota de tête : un second succès cette année qui permet à l'association Fassler-Lotterer-Tréluyer de se rapprocher doucement des leaders au championnat.

Une course perturbée par la pluie
Toyota s'élançait ce dimanche en pole position des 6 heures d'Austin avec une certaine soif de revanche et pour cause, après un début de saison parfait, la marque japonaise avait laissé échapper la victoire au Mans. Sébastien Buemi, au volant de la TS040 n°8, creuse rapidement un écart, se permettant même un petit tête-à-queue sans conséquence sur le classement. Nicolas Lapierre prend le relai du Suisse une heure plus tard tandis qu'Audi conserve ses pilotes ; l'écart se réduit alors sensiblement mais pas de quoi inquiéter le leader quand éclate un orage. La piste devient alors une véritable patinoire et nombreux sont les pilotes à se faire piéger... Timo Bernhard, Mike Conway, sans compter d'autres pilotes de GT. La Toyota de tête n'y échappe pas. Les commissaires décident alors d'interrompre la course tant les conditions étaient impraticables : une neutralisation qui durera près d'une heure.

Audi face à Porsche pour le duel final
La course reprend finalement ses droits... L'Audi R18 n°2, alors pilotée par André Lotterer, hérite des commandes devant sa voiture sœur alors que les Toyota n°7 et 8 repartent respectivement 3e et 5e. Mais la victoire est loin d'être jouée puisque la Porsche n°14 de Neel Jani vient se mêler à la lutte. Audi parviendra finalement à maintenir ses équipages aux deux premières places grâce à ces doubles relais. Marcel Fassler, André Lotterer et Benoit Tréluyer signent ainsi leur 2e succès consécutif devant leurs coéquipiers Lucas di Grassi, Loic Duval et Tom Kristensen. Le podium est d'ailleurs identique à celui des 24 heures du Mans puisque la Toyota de Nicolas Lapierre, Sébastien Buemi et Anthony Davidson s'adjugent la 3e place. Suivent ensuite les deux Porsche 919 avec dans l'ordre la n°14 de Dumas-Jani-Lieb devant la n°20 de Bernhard-Webber-Hartley puis la TS040 n°7 de Sarrazin-Conway-Wurz. Classée 8e du général, l'Oreca n°47 que se partagent Matthew Howson, Richard Bradley et Tsugio Matsuda s'imposent en catégorie LMP2. Les Aston Martin n°97 et 98 terminent premières GT Pro et GT Am. Au championnat du monde, les écarts se resserrent quelque peu puisque le trio Lapierre-Buemi-Davidson possède désormais 11 points d'avance sur les vainqueurs du jours Lotterer-Tréluyer-Fassler.

Prochaine épreuve à Fuji, le week-end du 12 octobre pour une nouvelle course de 6 heures.