Endurance - 6h de Sao Paulo: Première victoire de Porsche, Toyota sacré

Voir le site Automoto

Porsche 919 Hybrid n°14 - 6h Sao Paulo
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2014-11-30T21:14:00.000Z, mis à jour 2014-11-30T22:14:55.000Z

La Porsche 919 Hybrid n°14 du trio Dumas-Jani-Lieb a remporté les 6h de Sao Paulo, dernière épreuve du championnat du monde d'endurance 2014. C'est le premier succès pour Porsche depuis son retour au plus haut niveau. Toyota est sacré champion du monde des constructeurs.

La saison 2014 du championnat du monde d'endurance a pris fin sur le circuit d'Interlagos à Sao Paulo. La course brésilienne consacre le retour de Porsche au plus au niveau et souligne la très grande régularité de Toyota tout au long de l'année.

Porsche la tient enfin
Avant la course, Romain Dumas avait prédit "la manche la plus serrée depuis le début de l'année". Le pilote français de la Porsche n°14 a eu tout bon dans ses prévisions. Rapide lors des qualifications, l'écurie allemande est parvenu à conserver ses performances pendant les six heures de course. SI la Porsche n°20, en pole position, a conservé son bien pendant les deux premières heures, l'honneur d'une première victoire cette année revient à sa voiture soeur, la n°14. Dans une manche rythmée par de nombreux drapeaux jaunes, les passages au stand ont été décisifs. Après quatre heures de course, la Porsche n°20 et la Toyota n°8 se tenait en moins d'une seconde. Un écart qui n'a que très peu évolué jusqu'à la fin de l'épreuve, marquée par un accident entre la Porsche n°20 et la Ferrari n°90, et qui se termina sous le régime de la voiture de sécurité.

Toyota champion du monde
L'écurie japonaise n'avait besoin que d'une voiture dans les points pour assurer son titre de champion du monde des constructeurs. Challenger de Toyota, Audi n'a pas démérité au Brésil mais l'écart était trop important pour le combler. L'écurie allemande se consolera cette saison avec le succès le plus gratifiant de l'année lors des 24 heures du Mans, seule manche qui échappe toujours à Toyota. Mais la fiabilité démontrée par l'écurie japonaise en 2014 laisse de nombreux espoirs pour un succès dans la Sarthe dans sept mois.

Fête gâchée pour Fittipaldi
Il était l'attraction du week end pour les supporters brésiliens. Sorti de sa retraite à 67 ans pour une course à domicile, Emerson Fittipaldi n'a pas connu la course espérée. Troisième pilote de la Ferrari 458 Italia n°61, le double champion du monde de F1 a connu des ennuis mécaniques après seulement sept minutes au volant. Un long passage au stand a été nécessaire pour réparer sa monoplace. Au final, le Brésilien n'a conduit qu'une petite heure mais l'essentiel était ailleurs.

La saison 2015 du championnat du monde d'endurance débutera le 12 avril prochain lors des 6 heures de Silverstone.