Dans l'actualité récente

Endurance - 6h de Silverstone 2014 : Toyota toujours installée en tête à la mi-course

Voir le site Automoto

WEC 2014 - 6h de Silverstone Toyota
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-04-20T14:27:00.000Z, mis à jour 2014-04-20T14:34:18.000Z

Toyota continue de gérer sa course, à trois heures de l'arrivée, avec ses deux équipages en tête ; la Toyota n°8 de Nicolas Lapierre devançant dans l'ordre celle de Stéphane Sarrazin. La Porsche 919 n°20 pointe en 3e position à un tour tandis que la seconde R18 part à son tour à la faute.

Si la première heure de course a été relativement animée en raison d'une averse, les positions se sont par la suite figées aux avant-postes enfin... jusqu'à cette erreur de Benoît Tréluyer qui occupait la 5e position derrière la Lola du Rebellion Racing. 2e Audi hors course et entrée en piste de la voiture de sécurité.

Toyota assure, Audi craque

Aucun changement à signaler en tête à l'issue de ces trois premières heures de course du côté de Silverstone, puisque les commandes sont toujours détenues par la TS 040 n°8 désormais aux mains de Nicolas Lapierre (le Français ayant remplacé Sébastien Buemi) 2e position occupée par l'autre Toyota de Kazuki Nakajima, à un tour. Même écart vis-à-vis du 3e Brendon Hartley sur la Porsche n°20 ; Mark Webber, transfuge de la Formule 1, fera donc le dernier run. La R18 n°2, seule Audi encore en piste avec à son bord Benoit Tréluyer, pointait en 5e position juste derrière la Lola B12-60 du Rebellion Racing quand soudain le tricolore se fait piéger. Pilote ok mais l'avant de sa voiture est (trop) endommagée. Week-end noir pour Audi, qui figurait pourtant parmi les favoris. La course est interrompue et repart quelques tours plus tard.

L'heure des derniers relais
On assiste alors aux derniers changements de pilotes : Anthony Davidson prenant le relai de Nicolas Lapierre sur la 8, Stéphane Sarrazin de Kazuki Nakajima sur la 7 qui avait signé la pole et derrière Mark Webber fait son entrée dans l'arène du WEC. En LMP2, l'Oreca 03 - Nissan du KCMG est toujours en tête mais le G-Drive devient de plus en plus menaçant. 6e au général, la Morgan Nissan de Julien Canal pointe à moins d'une seconde du leader de la catégorie. Les Porsche 911 ont en revanche pris le pouvoir en GT Pro avec ses équipages n°91 et 92 qui devancent désormais la Ferrari n°51 du team AF Corse. Equipe qui maintient sa position de leader en revanche en GT Am avec la Ferrari n°81 devant les deux Aston Martin Vantage n°98 et 95.

121 tours ont été couverts, deux heures de course restant encore à disputer.