Endurance - 6H de Spa 2015 - Tréluyer : "Audi a fait un superbe travail"

Voir le site Automoto

6H Spa - Audi - Benoît Tréluyer
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2015-05-03T07:20:00.000Z, mis à jour 2015-05-03T07:30:41.000Z

L'Audi n°7 a remporté samedi les 6H de Spa 2015 devant la Porsche n°18. Retrouvez les réactions des principaux protagonistes dont le Français Benoît Tréluyer, auteur du dernier relais de l'Audi victorieuse.

Les 6H de Spa 2015 étaient la deuxième manche du championnat du monde d'endurance avant les mythiques 24H du Mans (13-14 juin). Comme à Silverstone en avril, l'Audi n°7 du trio Tréluyer/Lotterer/Fässler a remporté la course devant la Porsche n°18 au terme d'une somptueuse bataille. Retrouvez les réactions des pilotes après cette superbe course.

Audi à fond !
Pour l'équipage de l'Audi n°7 (Audi R18 e-tron quattro), cette course d'endurance fut une sorte de sprint car il fallait être tout le temps à fond comme l'expliquait Benoît Tréluyer: "Ça a été vraiment très dur, il a fallu attaquer à fond tout en préservant les pneus. Audi a fait un superbe travail cet hiver avec cette version générant peu d'appui."

Même son de cloche pour son coéquipier André Lotterer, le plus Belge des pilotes allemands : "Ce fut à fond tout le temps et c'est très agréable, surtout à Spa-Francorchamps. C'est pour ce genre de course que nous sommes en piste."

Porsche fair-play
Chez Porsche, on a salué la victoire de l'Audi n°7 à l'image de l'ancien pilote de F1 Mark Webber (Porsche 919 Hybrid n°19) : "Félicitations à l'équipage de l'Audi n°7. Quant à nous, nous espérons avoir plus de chance pour pouvoir nous battre à nouveau pour la victoire."

Quant aux pilotes de la Porsche n°18, ils étaient fiers d'avoir livré une belle bataille avec l'Audi comme le confiait Marc Lieb : "Ce fut une belle bagarre, j'ai tout fait pour maintenir l'Audi derrière moi. C'est aussi cela, l'endurance : de grosses bagarres en piste, avant de nous serrer la main en descendant de voiture." Son coéquipier Romain Dumas était du même avis : "Ce fut une belle bagarre, comme à Silverstone."

Déception chez Toyota
Absente du podium, l'écurie Toyota faisait la soupe à la grimace. Seulement 8e, l'ancien pilote de F1 Sébastien Buemi était dépité : "Pour être honnête, c'est l'un de nos pires week-ends. Cela faisait longtemps que nous n'avions pas été sur un podium. Nous avons eu des soucis mécaniques pendant la course mais nous n'étions également pas assez rapides".

Pour le Français Stéphane Sarrazin, 5e avec la Toyota TS 040 Hybrid n°2, l'écurie japonaise va devoir se reprendre afin de briller aux 24H du Mans : "Nous avons un mois pour réagir donc nous verrons bien. Nous allons devoir travailler dur pour être au Top au Mans".

Les pilotes ont maintenant rendez-vous avec l'épreuve la plus dure et la plus prestigieuse du WEC : les 24H du Mans.