Endurance : un moteur V4 pour la Porsche 919 Hybrid

Voir le site Automoto

Présentation de la Porsche 919 Hybrid d'endurance pour l'année 2014 à Stuttgart, le 15 décembre 2013
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-01-25T17:18:00.000Z, mis à jour 2014-01-25T17:25:37.000Z

Porsche, qui espère bien bousculer la suprématie d'Audi pour son retour dans la catégorie LMP1 en endurance cette année, a fait le choix de munir ses 919 Hybrid d'un moteur V4 turbocompressé 2.0 litres à injection directe. Une direction qui diffère de son compatriote Allemand, prise pour offrir plus de place au système d'entraînement hybride : les dernières précisions à deux mois du coup d'envoi de la saison 2014 de WEC.

La nouvelle réglementation donnant plus de liberté aux constructeurs en terme de motorisation, Porsche a préféré opter pour le V4 essence turbocompressé plutôt que pour le V6 diesel d'Audi, et ce pour optimiser l'agencement au sein de sa 919 Hybrid.

Une configuration moteur spécifique
Porsche, de retour dans la catégorie LMP1 en endurance cette année, avait déjà présenté sa 919 Hybrid le 15 décembre dernier à son siège de Stuttgart. Mark Webber, Neel Jani, Timo Bernhard, Romain Dumas, Marc Lieb et Brendon Hartley: tous ses pilotes étaient pour l'occasion réunis. Si on connait déjà tout de cette voiture, il nous parvient aujourd'hui quelques précisions supplémentaires côté moteur puisque celui embarqué par la Porsche sera un V4 essence de 2.0 litres turbocompressé à injection directe, en comparaison avec le V6 diesel d'Audi. Un choix de motorisation rendu possible par le changement de réglementation qui interfère également sur l'architecture des prototypes. Cette disposition permet ici en l'occurrence de libérer plus de place au système d'entraînement hybride.
Ce moteur sera associé à un bloc électrique et à deux systèmes de récupération d'énergie stockée dans une batterie que le pilote pourra à tout moment solliciter.

Un concurrent à prendre au sérieux
Depuis le retrait de Peugeot en WEC, début 2012, Audi dominait les débats sans trop de difficultés, Toyota ne parvenant véritablement à se hisser au niveau de la marque germanique (à peine deux victoires sur les huit manches disputées en 2013) Mais cette année Audi devra garder un œil attentif sur Porsche, vainqueur des 24 heures du Mans à seize reprises par le passé.

Début des hostilités le 20 avril prochain sur le circuit de Silverstone.