Enquête : tout sur l'affaire Toyota !

Voir le site Automoto

Photo 4 : Toyota iQ
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2010-02-09T09:31:00.000Z, mis à jour 2010-02-09T09:31:00.000Z

Toyota est en train de vivre la pire période de son histoire. En plus de devoir rappeler plus de 8 millions de véhicules, il est maintenant accusé d'une dizaine d'accidents aux Etats-Unis et au Japon.

Risquez-vous quelque chose au volant de votre Toyota ? C'est une question que l'on pourrait de se poser après les derniers évènements qui frappent le constructeur japonais.

En août 2009 , un automobiliste californien appelle la police. Totalement paniqué, il explique que sa Lexus est devenue incontrôlable : « L'accélérateur est bloqué. On a plus de freins, on arrive à un carrefour ! Priez pour nous » Quelques secondes plus tard, la voiture et ses quatre occupants foncent contre un mur, il n'y aura aucun survivant.


Le 21 janvier 2010, Toyota doit rappeler 8 millions de véhicules. C'est le 2ème plus gros rappel de l'histoire, la palme revenant à Ford qui avait rappelé 8,7 millions de voitures au printemps 1996. Au final, 8 modèles sont concernés : iQ, Corolla, Aygo, Verso, Yaris, Avensis, Auris et RAV4.


En cause, la fiabilité d'une pièce fournie par la société CTS, un sous-traitant du constructeur. Cette toute petite pièce en plastique placée sous la pédale d'accélérateur se désagrège avec le temps et l'humidité. Conséquences : elle finit par empêcher la pédale de remonter lorsque l'on relâche l'accélérateur. Mais ne paniquez pas, dans tous les cas, le frein est toujours plus puissant que l'accélérateur. C'est surtout l'effet surprise qui est dangereux.


Le problème se mondialise. PSA qui partage une usine de fabrication avec Toyota en République Tchèque est lui aussi touché. Le groupe est obligé de rappeler 97.000 Peugeot 107 et Citroën C1.

Le PDG de Toyota, Akio Toyoda, a présenté ses excuses vendredi dernier. Un réaction tardive, l'action du constructeur a déjà chuté de 19%. Le coût du rappel est estimé à 1,4 milliards d'euros.