Dans l'actualité récente

Entre les lignes : Honda NSX, un retour attendu depuis 12 ans

Voir le site Automoto

Acura NSX, seconde génération à système hybride V6 essence et 3 blocs électriques, révélée en janvier 2015 au Salon de Detroit
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-01-29T16:22:00.000Z, mis à jour 2015-01-30T17:30:10.000Z

La nouvelle génération de la Honda NSX dévoilée le 13 janvier a mis fin à une attente interminable, née il y a plus de dix ans. Concept-cars, abandons, teasing, comment l'automobile sportive japonaise a-t-elle gardé le suspens durant tant de temps et comment a évolué le dessin au fil des tendances ?

Préfigurée dès 1984 sous l'étude de style HPX Pininfarina, puis à partir de 1985 en concept-cars (certain puisant beaucoup dans la Corvette C4 de l'époque), présentée en 1989 et lancée en 1991 dans les concessions, l'Acura NSX a marqué de son empreinte le monde des super-sportives, plus communément appelées supercars, alors dominé par les Porsche 959, Ferrari F40 ou Lamborghini Diablo. Développée par la marque-mère Honda et avec l'aide de son champion du monde de Formule 1 de l'époque Ayrton Senna, le coupé imposait par son allure, contrastant avec son agilité déconcertante. Le tout en offrant des performances de haut-rang via son V6 en position arrière développant 274 chevaux pour un poids sous les 1.400 kg, et une accélération de 0-100 km/h en 6 secondes (5,0 secondes sur la version 2002 de 290 ch). Or, la succession a bien eu du mal à naître...

2005 : sans lendemain
Succès notoire (près de 19.000 exemplaires vendus), la NSX a cependant été reconduite durant de trop nombreuses années au catalogue, restylée néanmoins en 2002 avec gain de puissance à 294 chevaux et puis laissée sans succession à la fin de sa production en 2005. Entre-temps, au Salon de Tokyo 2003, un concept-car avait tenté de donner une idée pour la future génération, une HSC reprenant les grandes idées (phares, pavillon avancé, long capot arrière hébergeant le moteur) avec des lignes plus saillantes. Cette Honda HSC fut confirmée sans suite en juillet 2005 par le PDG Takeo Fukui, annonçant cependant la future génération pour 2007-2009.

Le concept-car Honda HSC au Salon de Tokyo en janvier 2003
Le concept-car Honda HSC présenté en 2003

2008 : Renaissance avortée
C'est donc en 2008 que la NSX a bien failli renaître, via un design bien plus agressif, du moins plus que celui du concept ASCC. Censé le préfigurer et né de l'équipe Acura de Jon Ikeda qui n'avait pas encore son centre de design propre, ce prototype exposé au Salon de Detroit 2007 devait incarner "la voiture de sport exotique ultime". La Lexus LFA de Toyota était alors en ligne de mire.

Très aboutie techniquement avec son moteur V10 dérivé de la F1, et aperçue plusieurs fois sous camouflage en essais intensif sur le Nürburgring, la voiture avait aussi été déclinée dans sa version de course HSV-010 GT. Mais sur l'autel de la crise financière mondiale, la livrée de route est abandonnée tout comme l'écurie de F1, la variante de compétition étant sauvée de justesse pour être engagée en 2010 dans le championnat japonais Super GT, avec un moteur V8 toujours dérivé de l'écurie de Formule 1. Justement, dans la discipline reine du sport automobile, Honda se mordra les doigts, car la monoplace alors rebadgée chez Brawn GP gagne la saison 2009 avec Jenson Button...


Le concept-car Acura Advanced Sports Car au Salon de Detroit en janvier 2007
Le concept-car Acura Advanced Sports Concept présenté au Salon de Detroit 2007

2012 : Véritable retour en concept
Ce n'est finalement qu'en 2012 que la véritable NSX seconde mouture pointe son museau, au Salon de Detroit, Honda ajoutant directement qu'elle serait lancée trois ans plus tard. Répondant aux tendances du moment avec un mélange d'arêtes vives sur les flancs, poupe et courbes sur le pavillon et capot, la sportive est indubitablement une réussite. Mais l'apparence se veut plus compacte que son aînée, comme plus sage, ce qui n'empêche pas à Robert Downey Jr. Alias de la piloter dans le film "Iron Man" en carrosserie cabriolet.

En 2013, le concept évolue avec une calandre hypertrophiée liée à de fines optiques à diodes, et un diffuseur légèrement redessiné. Pour nous faire attendre, le constructeur multiplie les aguiches, comme une présence sous camouflage bleu sur quelques courses aux Etats-Unis, et sa déclinaison de piste NSX-GT engagée en Super GT japonais. Ted Klaus, responsable du projet, distille également quelques objectifs de performances : "Nous cherchons les sensations d'une [Ferrari] 458 au prix d'une [Porsche] 911".

Le concept-car Acura NSX au Salon de Detroit en janvier 2012
Le concept-car Acura NSX dévoilé lors du Salon de Detroit en janvier 2012

2015 : Sortie finale
Le 13 janvier 2015, l'heure a sonné. Honda, via sa filiale américaine Acura, dévoile enfin la livrée définitive à l'aube du retour en Formule 1 - avec le moteur sur McLaren -, très peu différente des concept-cars. Beaucoup de changements tiennent essentiellement à l'aérodynamique (voir ci-dessous), "Tout élément a un objectif, afin augmenter les performances" souligne Mike Accavitti, vice-président de la marque. Nous connaissons alors qui est derrière le dessin extérieur ; il s'agit de Michelle Christensen, déjà à l'œuvre sur le crossover ZDX en 2009, passionnée de muscle-cars et hot-rods (elle possède une Plymouth GTX, entre autres).

Les optiques avant accueillent six projecteurs, la calandre plus complexe est soulignée d'un V noir rehaussé pour affiner la « bouche », le spoiler s'ajoutant à la parure, tout comme les grilles nid d'abeilles et les deux ouïes de capot. Sur les flancs, les jupes latérales évoluent très légèrement, les jantes se typant davantage compétition, des sorties latérales venant s'imbriquer derrière les roues avant. Enfin, la poupe adopte un aileron rétractable plus relevé, un échappement central en quatre canules, des grilles ainsi que des grilles d'aération à maille plus fine.

Côté moteur, le V6 hybride est confirmé, un moteur électrique s'installant entre la transmission (automatique 9 rapports) et le bloc thermique, deux autres animant les roues avant, pour un total de 550 chevaux environ. Les commandes sont effectives pour l'été 2015, à un tarif encore inconnu pour le moment, estimé à 130.000 euros.

Vidéo officielle de présentation de la Honda NSX 2015