Essai exclusif du Audi Q5 2017 : Que vaut ce cru mexicain ?

Essai exclusif du Audi Q5 2017 : Que vaut ce cru mexicain ?
C’est en exclusivité qu’Automoto a pris en mains la seconde génération du SUV Audi Q5 2017. Fabriqué désormais au Mexique, remplit-il les mêmes exigences de qualité qu’auparavant et est-il supérieur à son concurrent Mercedes-Benz, le GLC ?

Après un certain succès, le SUV premium Audi Q5 se présente aujourd’hui dans sa seconde mouture, désormais fabriquée au Mexique. Quelles sont conséquences par rapport à l’ancienne version ?

la berline A4, l’instrumentation totalement numérique “Virtual Cockpit”, inaugurée par le TT, étant de la partie. L’habitacle conserve son excellente habitabilité et son coffre pointe à 550 litres.



Perfection routière

Sur la route, nous avons essayé le nouvel Audi Q5 dans sa motorisation diesel 3,0 litres V6 TDI de 286 chevaux. Un bloc qui reste ironiquement fabriqué en Europe (à Gyor, en Hongrie), pour partir sous le capot du Q5 au Mexique, pour retraverser l’Atlantique en direction du Vieux Continent… Le comportement de cette seconde génération est irréprochable, sécurisant, le Q5 avalant les kilomètres sans broncher, même sur les terrains accidentés autour de Los Cabos. A signaler, les 90 kilos perdus n’ont pas de réelle incidence sur la conduite, toujours aussi agile.



Quand ? Combien ?

Un grand cru pour cet Audi Q5 2017, qui va faire de l’ombre au rival Mercedes-Benz GLC. Le SUV aux anneaux devrait être disponible début 2017 à partir de 43.000 euros dans son entrée de gamme essence 2,0 litres TDI 150 ch, mais dépassera les 55.000 euros dans cette version TDI 286 ch.

Eh non, le label Made in Mexico n’offrira pas de ristourne… et ça va donner des idées aux autres constructeurs premium Mercedes-Benz et BMW, produisant aujourd’hui leurs gros SUVs aux Etats-Unis, tels les GLE/GLS et X3/X4/X5/X6.


News associées