Essai : Lancia Ypsilon Versus

Voir le site Automoto

Photo 15 : Essai Lancia Ypsilon Versus 1.3 Multijet 90 ch : victime de la mode
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-09-14T08:16:00.000Z, mis à jour 2009-09-14T08:16:00.000Z

Lancia se paie le luxe d'une version exclusive revue par le grand Versace. Le résultat est pour le moins raffiné et technologiquement évolué. Voici donc la Ypsilon Versus à l'essai.


Confrontée à la mainmise d'une poignée de modèles sur le marché des citadines, la Lancia Ypsilon a fait le choix plus ou moins forcé d'un positionnement "premium". Elle a su, de cette manière, s'attirer les faveurs d'une petite clientèle urbaine et fashion.


Une popularité qu'elle a entretenu en fricotant à l'occasion avec des designers ou en déclinant ses finitions. Alors, après les séries B-Colore et MomoDesign, au tour de la très exclusive Ypsilon Versus de défiler...


Digne, selon Lancia, des "sommets du raffinement et de l'élégance à l'italienne" (pas moins !), la version Versus vient coiffer la gamme Ypsilon avec son équipement exhaustif, ses petites originalités et ses tarifs au diapason.


A l'extérieur, un œil averti remarquera la teinte Bronze Métallescente déclinée en Bronze mat sur le toit et le hayon, les jantes en alliage diamantées et brunies et les baguettes latérales assorties.



Cosy, le traitement intérieur plonge lui dans une ambiance très lounge. On profite d'une sellerie cuir siglée Versus au moelleux de fauteuil Club, et d'une planche de bord au revêtement tissé dans les mêmes tons. Globalement, la qualité est au programme pour les matériaux et pour l'assemblage, à quelques détails près (vis apparentes, plastiques modestes par endroit...).


La dotation de série de cette Lancia est digne d'une berline haut de gamme : climatisation automatique bi-zone, toit ouvrant panoramique GranLuce, système de navigation, régulateur de vitesse, service d'assistance VIP Service... Rien ne manque ! Pas même le radar de recul, malgré les seulement 3,80 m de l'auto. Et par galanterie, Lancia a aussi prévu un porte-clés et une paire de lunettes griffés Versus pour mesdames...


Au volant, la Versus reste une Ypsilon et s'apprécie donc pour son confort soigné et sa belle maniabilité. Citadine accomplie, elle profite de commandes douces et la fonction "City" de sa direction facilite les créneaux.


On aime moins l'habitabilité réduite à l'arrière -la place aux jambes à l'arrière est en effet limitée malgré la banquette coulissante-, les vitres électriques dénuées de fonction automatique et l'insonorisation qui peine à masquer les vocalises du petit 1.3 Multijet. Très vivant, ce dernier séduira les clientes dynamiques roulant beaucoup, avec sa consommation ne dépassant pas les 6 l/100 km.


Raffinée et furieusement tendance, la Lancia Ypsilon Versus se pose en rivale de choix aux autres fashion victimes, Mini et l'Alfa Romeo MiTo en tête. Elle s'affiche à 21.300 euros en version diesel ou 19.700 euros en essence 1.4 16V 95 ch. A équipement comparable, ses deux rivales sont plus chères et nettement moins exclusives.

Séduit ? Alors n'attendez pas, seuls 100 exemplaires sont prévus en France...