Essai Logan Cup : la compétition à portée de bourse

Voir le site Automoto

Essai Logan Cup : la compétition à portée de bourse
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-08-13T16:32:00.000Z, mis à jour 2008-08-13T16:32:00.000Z

Le temps de quelques tours de piste, nous avons pu prendre en main la voiture de course la moins chère mais aussi la plus atypique : la Logan Cup.

Sportive low-cost

Une invitation à prendre place dans un siège baquet pour réaliser quelques tours de circuit, ça ne se refuse pas. Même s'il est question de piloter l'une des voitures les moins chères et les moins puissantes engagées en compétition automobile. Du sport auto low-cost ? C'est précisément l'objectif de Philippe Chanoine, membre actif de l'organisation du rallycross de Dreux et concessionnaire Renault/Dacia. Après la disparition du Challenge Citroën C2, disputé pendant plusieurs années en marge du Rallycross, il imagine une nouvelle ''coupe de marque'' accessible, amusante et populaire. La Dacia Logan s'impose alors d'elle même comme la meilleure alternative. Vendue homologuée pour la course à ''seulement'' 16 000 euros, cette voiture low-cost apporte en effet une nouvelle dimension à la compétition automobile. Très accessible aussi en terme de pilotage, la Logan Cup s'adresse principalement aux jeunes et aux débutants. Nous avons pu en prendre le volant sur le circuit de Rallycross de l'Ouest Parisien à Dreux pour un essai riche en sensations dans le cadre du Master Gliss, un nouveau concept de course imaginé par l’écurie du Thymerais en amont du championnat de France de Rallycross.

Premier contact

De prime abord, cette Logan Cup ne semble pas si différente de la version de série. On note évidemment l'apparition de stickers, de jantes Speedline 15 pouces et du becquet de coffre. Mais son allure joviale est sauvegardée au même titre que ses traits simples... avec une petite touche de folie supplémentaire. Dans l'habitacle en revanche, l'ambiance n'est plus du tout la même ! Si certains jugent l'intérieur des Logan plutôt sommaire, cette version Cup se la joue carrément spartiate ! On y trouve la panoplie de la voiture de compétition avec un volant sport, des sièges baquets ou encore un arceau de sécurité boulonné. Curieusement, le levier de vitesse repris de la version de série contraste avec l'esprit sportif des autres accessoires comme les pédales en aluminium. Mais ce n'est qu'un petit détail...

Toutes ces modifications sont proposées par Renault sous la forme d'un kit, vendu environ 6 000 euros. Celui-ci, proposé pour le Rallycross, est à mi-chemin entre le ''kit terre'' et le ''kit asphalte'' déjà au catalogue du constructeur au losange depuis quelques mois.

Prise en main

Gants, casque, habitacle étroit, baquet moulant et harnais très serré, je suis bien au volant d'une vraie voiture de course. Il est alors facile de comprendre l'émotion des nombreux jeunes pilotes qui participent à leurs premières courses en s'inscrivant au championnat de Logan Cup. Lorsque le feu passe au vert sur la grille de départ, je mets le pied au plancher et la voiture s'élance... sans brutalité. Le bloc 4 cylindres 1.6 d'origine, 100 ch ne montre tout son potentiel qu'à partir d'environ 5 500 tours/min. Le couple culmine, lui, à 128 Nm à 3 000 tr/min. Rien d'extraordinaire, mais cette mécanique chantante parvient à distiller de belles sensations. D'ailleurs, dès les premiers tours de roue, on est immergé par la sonorité grave et puissante du silencieux Orbisoud.

En piste !

La première courbe arrive déjà en face de moi, je n'ai pas eu le temps d'enclencher le quatrième rapport malgré la boîte raccourcie. Je ne le passerai finalement presque jamais tant le moteur a de l'allonge. Les premiers enchaînements se prennent avec une certaine appréhension mais la voiture répond très bien et corrige la moindre erreur de pilotage. Avec à peine plus d'une tonne sur la balance (1060 kg), l'inertie est faible et même en dérive l'auto est facile à reprendre en main. Après un tour de piste, la confiance me gagne. Pas de doute, cette Logan laisse vraiment sa chance aux débutants qui prendront beaucoup de plaisir à son bord, lors de palpitantes courses en paquet. Même les épingles aspergées d'eau par les organisateurs de l'événement pour assurer le spectacle ne parviendront pas à prendre en défaut notre roumaine de course. On regrettera peut-être le manque d'endurance des freins, des disques pleins de 259 mm à l'avant et des tambours 8 pouces à l'arrière. Pour me consoler, je tire le frein à main sans retenue !

Après quelques tours de circuit, je commence à me prendre pour un vrai pilote. La Logan est facile à prendre en main, saine et ne prend pas au piège. Hélas, le drapeau à damier s'agite devant moi, il est déjà temps de renter au stand. Qui aurait cru qu'il serait aussi difficile de rendre les clés d'une Logan....

Copyright photos : Jean-Philippe Pariente