Essai : le nouveau Toyota C-HR peut-il bousculer Peugeot et Renault ?

Voir le site Automoto

Essai Toyota C-HR - Automoto 20 novembre 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-11-20T12:41:20.089Z, mis à jour 2016-11-20T12:41:21.599Z

Officiellement dévoilé dans sa version finale lors du dernier Salon de Genève, le Toyota C-HR, petit joyau nippon mélangeant le look d'un SUV à celui d'un coupé, passe à l'Essai dans Automoto.

Ce modèle n'est pas un concept-car mais bien une voiture de série. Destiné à affronter les Nissan Qashqai, Juke, Peugeot 2008, 3008 et autres Renault Kadjar, Captur, le nouveau C-HR de Toyota a plusieurs atouts sous la pédale pour séduire une clientèle européenne qui veut du neuf. Mais que vaut vraiment la dernière création du constructeur japonais ? Petit tour d'horizon avec Automoto et Jêrome Chont.

Le Toyota C-HR au Salon de Genève 2016


Style détonnant

Esthétiquement, le CH-R est surprenant au premier coup d'oeil. Son style est extrêmement dynamique mélangeant habilement les lignes d'un SUV avec celles d'un coupé. Au programme : une garde au sol élevée, de grandes arches de roue mais aussi des lignes fuyantes et une poignée de porte arrière cachée. Bref, vous l'avez compris, ce nouveau bébé du géant nippon est parfaitement dans l'air du temps et tranche avec le design auquel nous avait habitué la marque ces dernières années.


Toyota C-HR 2016 - Automoto - 20 novembre 2016


Un habitacle qui fait envie

A l'intérieur, là encore, Toyota fait sensation avec un habitacle moderne de part sa finition très soigneuse et ses jeux de lumière sur la planche de bord. Ecran tactile de 8 pouces, absence de commande inutile... bref, beaucoup d’atouts pour un ensemble réussi et réalisé par les designers de Nice Sophia Antipolis. Une jolie French Touch qui ne doit malheureusement pas faire oublier les 3.000 euros supplémentaires qu'il faut débourser pour profiter du « pack premium » ce dernière comprenant la sellerie cuir, les projecteurs avant et arrière à LED, l'audio JBL avec neuf hauts-parleurs et le système Toyota Touch & Go Plus.


Toyota C-HR 2016 - Automoto - 20 novembre 2016


Pas assez pêchu

Un design étonnant et très attirant, un intérieur qui l'est tout autant... Au final, ce CH-R est-il l'engin parfait ? Pas vraiment. Car il ne faut pas oublier qu'il est hybride. Alors, certes, la consommation annoncée qui est de 3,9 l/100 km est un excellent point mais le tout manque un peu de pêche une fois le pied sur l’accélérateur avec seulement 122 chevaux dans les entrailles. Un moteur essence 1,2 l de 116 équidés est également de la partie et celui-ci dispose de la transmission intégrale, ce qui n'est pas le cas sur la version hybride.

Mondial de l'Auto 2016 : Toyota CH-R, la révolution nippone


Séduit par le nouveau joyau du géant japonais ? Il vous faudra compter au minimum 22.900 euros pour l'acquérir avec son moteur de 116 canassons alors que 28.500 euros sont nécessaires afin de rouler avec le modèle hybride (celui testé par nos soins s'élevant à 31.500 euros avec la finition « Graphic »).

Le Toyota C-HR rentre dans la guerre des SUVs urbains