Essai : La Subaru Legacy diesel 2.0 de 150 ch

Voir le site Automoto

Photo 29 : Essai Subaru Legacy diesel 2.0 150 ch : boxer à la diète
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-12-02T11:03:00.000Z, mis à jour 2008-12-02T11:03:00.000Z

La subaru Legacy nous cache un inédit moteur Boxer diesel sur un châssis impressionant. Ses concurrentes peuvent trembler !

Un style original

Si la Legacy joue davantage la carte de la discrétion que sa bouillonnante sœur Impreza, elle propose tout de même un style assez sportif et décalé. La prise d'air sur le capot l'atteste, comme les deux sorties d'échappement ou le chrome de certains ornements. A ce dynamisme, la Subaru ajoute une dose d'élégance avec de gros blocs optiques à l'avant et une proue joliment travaillée. Seule la poupe, présentant nettement moins de personnalité, jure dans ce judicieux cocktail.



La finition en progrès

A l'intérieur, la réputation assez moyenne de Subaru en matière de finition n'est guère justifiée puisque, hormis la qualité perfectible de certains matériaux, les assemblages sont excellents et la présentation plutôt soignée. Une note de fantaisie aurait cependant été la bienvenue, histoire d'égayer notre habitacle aux tons ennuyeux. Côté équipement, on est assez loin des standards de la catégorie même si pour le prix, la dotation reste correcte. En bref, on en a pour son argent ! Du reste, l'ergonomie est bonne et l'ensemble paraît assez résistant.

Un unique diesel ''Boxer''

L'originalité n'est pas l'apanage du look de cette Legacy. Sous le capot loge une mécanique elle aussi bien particulière. Il s'agit du premier diesel ''Boxer'', qui dispose donc, comme ses homologues essence, d'un positionnement à plat. Une architecture utilisée par Subaru depuis longtemps, qui permet d’abaisser le centre de gravité par sa posture horizontale et de réduire les vibrations. Le résultat est tangible puisque, hormis quelques claquements à froid, le moteur se veut relativement silencieux.

Sur la route, ce 2 litres de 150 ch se distingue pour commencer par son creux assez marqué sous les 2 000 tr/min. En ville par exemple, il est parfois nécessaire de descendre jusqu'au premier des 5 rapports pour éviter de caler. C'est donc plus haut dans les tours que se savoure ce diesel. Les accélérations se veulent alors plus généreuses et la Legacy dévoile son tempérament bien trempé. Car si la Subaru offre un bon agrément de conduite pour une utilisation quotidienne, en haussant le rythme, la vigueur du diesel met en exergue son excellent châssis et l'efficacité de sa transmission intégrale. On apprécie également sa direction précise malgré son léger manque de consistance. Les virages les plus virils peuvent être appréhendés à vive allure, la berline suit la cadence sans roulis et sans perte d'adhérence.

Bon rapport qualité / prix

Avec son style attrayant et ses prestations routières de premier ordre, la Subaru Legacy diesel est une bonne alternative aux berlines familiales conventionnelles et affiche, de surcroît, des tarifs alléchants. Comptez ainsi 29 800 euros pour l'entrée de gamme qui bénéficie tout de même de la transmission 4x4 permanente. Reste que si les performances sont en retrait par rapport aux versions essence, on appréciera sa sobriété en adoptant une conduite raisonnable, qui avoisine les 6,7 l/100 km en cycle mixte. Evidemment, pour ceux qui cherchent à exploiter "à fond" les 150 ch de la japonaise et son châssis dynamique, il faudra passer plus souvent à la pompe.