Essai Volvo S80 2.0 F : géante verte

Voir le site Automoto

Essai Volvo S80 2.0 F : géante verte
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-09-12T17:03:00.000Z, mis à jour 2008-09-12T17:03:00.000Z

La Volvo S80 se décline à présent en version Flexifuel, combinant le luxe à l'agrément de conduite caractéristique des moteurs carburants à l'E85, mais souffrant d'un certain manque de tonus.

Une gamme Flexifuel très complète

Les constructeurs automobiles nordiques sont des précurseurs sur le plan environnemental et Volvo en est un très bon exemple. La marque suédoise est, ainsi, l'une des rares à proposer une gamme complète et variée de modèles fonctionnant à l'E85. Celle-ci s'étend de la berline compacte C30, au break V70 en passant par les S40, et S80, dernière en date à arborer la lettre F de Flexifuel.

Luxe et écologie

Sur le plan esthétique, la Volvo S80 Flexifuel que nous avons prise en main ne se distinguerait pas d'une S80 traditionnelle sans ses gros autocollants verts sur les portières. La routière conserve ses grandes dimensions et son allure si statutaire. Elle dégage un parfum de luxe, qu'il est plaisant de concilier avec l'image écologique de cette version Flexifuel. A l'intérieur, le raffinement et l'espace sont aussi de rigueur. L'habitabilité à l'avant, comme à l'arrière est généreuse, les matériaux sont flatteurs, la qualité des assemblages irréprochable et la dotation en équipements bien fournie avec notamment la climatisation régulée tri-zone, le régulateur de vitesse ou les rétroviseurs extérieurs chauffants.

Des reprises à la peine

Le bloc 2.0 de la S80 Flexifuel se distingue par sa souplesse d'utilisation, une caractéristique récurrente sur la plupart des véhicules fonctionnant à l'E85. Hélas, avec seulement 145 chevaux et 180 Nm de couple, la grande berline souffre d'un singulier manque de reprise. Il faut en effet passer le cap des 3500 tr/min pour que le 4 cylindres trouve une réelle vigueur. Il faut donc jouer du levier de vitesse assez souvent, pour les dépassements par exemple. Sa consommation peut alors vite devenir déraisonnable. Sur un trajet mêlant, ville, route et autoroute, nous avons constaté une consommation moyenne d'environ 11,5l/100 km avec une conduite économe. Un chiffre assez conséquent, qui cependant, est à mettre en relation avec la surconsommation d'environ 20% entraînée par la carburation au bioéthanol. Le litre d'E85 avoisinant les 80 centimes d'euros, cette version Flexifuel reste économiquement intéressante.

Une grande berline très accueillante

Sur la route, la S80 se comporte comme une très bonne routière. Ses commandes sont souples, l'insonorisation très soignée et ses suspensions parfaitement calibrées pour une conduite coulée. On regrettera toutefois le manque de précision de la direction, un peu gênant dans les virages rapides. Le fleuron écologique de Volvo n'en demeure pas moins efficace, et permet d'avaler les kilomètres dans un confort absolu.

Opter pour une Volvo S80 2.0 Flexifuel est un choix judicieux pour qui cherche un véhicule confortable, original et aux vertus écologique. Proposée à partir de 31 900 euros, elle souffre d'un malus de 750 euros à cause de ses 199g/km de CO2 rejetés, la législation ne faisant pas encore la différence entre le CO2 d'origine terrestre, et végétal.