Étude : Il existerait 7 types de conducteurs. Lequel êtes-vous ?

Voir le site Automoto

Conducteur voiture
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-08-20T14:19:24.868Z, mis à jour 2015-08-20T14:20:32.879Z

Une étude de l’Ecole des Sciences économiques et politiques de Londres révèle l'existence en Europe de 7 groupes d’automobilistes lorsqu'ils interagissent avec les autres. Lequel vous correspond le mieux ?

Avec le soutien du manufacturier de pneus Goodyear, l’Ecole des Sciences économiques et politiques de Londres (LES) a publié le rapport de son étude sur les comportements des conducteurs lorsqu’ils sont amenés à interagir avec d’autres automobilistes, leurs sentiments, mais aussi leur réponse aux mauvais comportement des autres.

Quand la Sécurité Routière mise sur le choc et les sanctions, l'étudie cible la psychologie et l'éducation :

7 profils-types

Ainsi, après des groupes de travail et entrevues approfondies de nombreux conducteurs européens, l’étude a permis de dégager 7 profils différents d’automobilistes :

  • Le Professeur : a besoin de s’assurer que les autres conducteurs reconnaissent leurs erreurs et espère une reconnaissance de ses efforts à enseigner aux autres.
  • Mr Je-sais-tout : pense être entouré par des imbéciles incompétents et se plaisent à hurler avec condescendance sur les autres automobilistes, tout en étant protégés dans leur voiture.
  • Le compétiteur : a besoin d’être devant tout le monde et est ennuyé quand quelqu’un lui fait front. Il peut accélérer quand un automobiliste tente de le doubler ou ferme la porte à quiconque pour l’empêcher de passer devant lui. 
  • Le Punisseur : veut punir les autres conducteurs pour n’importe quel comportement inadéquat. Peut sortir de sa voiture pour approcher directement les automobilistes.
  • Le Philosophe : accepte facilement les mauvais comportements et essaie de rationaliser en leur expliquant. Il contrôle ses nerfs dans la voiture.
  • L’Eviteur : considère les mauvais comportements des autres conducteurs de façon impersonnelle et les évitent tel un danger.
  • L’Évadé : écoute de la musique ou parle au téléphone pour s’isoler. L’évadé se distrait avec des relations sociales choisies afin de ne pas avoir à traiter avec les autres automobilistes sur la route. C’est également une stratégie pour ne pas être frustré.


Mieux comprendre pour mieux traiter

« La route est un environnement compliqué et incertain » explique le Dr Chris Tennant, psychologue social à la LSE, « pendant que l’on se préoccupe de la conduite des autres, cette recherche suggère que leur comportement dépend aussi de ce que l’on fait. Nous créons les personnalités que nous n’aimons pas. »

« La plupart de ces comportements peut amener des situations dangereuses sur la route » rappelle Olivier Rousseau, vice-président du département Europe, Moyen-Orient et Afrique Goodyear, « en parallèle de l’application des lois luttant contre l’agressivité au volant, l’éducation et l’apprentissage régulier reste la stratégie la plus efficace pour traiter cet aspect émotionnel et social de la conduite, et atteindre les meilleurs résultats en termes de sécurité routière ».

Le communiqué indique qu’une seconde étude portant sur la psychologie des automobilistes sera présentée en octobre 2015.