Dans l'actualité récente

Eugene Laverty quitte le MotoGP pour le Superbike chez Aprilia en 2017

Voir le site Automoto

Eugene Laverty MotoGP Brno 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-08-24T13:28:45.154Z, mis à jour 2016-08-24T13:52:45.594Z

Après une saison et demi difficile en MotoGP, le pilote Irlandais Eugene Laverty a confirmé son retour en Superbike avec Aprilia pour la saison 2017.

Dans une carrière en yo-yo, Eugene Laverty change de nouveau de trajectoire en revenant en Superbike au sein de l’équipe officielle Aprilia.


Un retour logique

Pris dans une année compliquée au vu de son titre de vice-champion Superbike acquis en 2013, bien que moins catastrophique que l’an passé, le pilote irlandais claquera la porte du MotoGP en fin de saison 2016, après seulement deux saisons passées avec le Team Aspar, pour le Superbike sur l'Aprilia RSV4.

“J’ai eu beaucoup de succès ici [12 victoires], c’était une belle période” raconte Eugene Laverty, “je suis très motivé car les deux dernières années ont été très différentes en termes de compétitivité ; j’étais dans le milieu de grille, essayant d’améliorer. Donc revenir dans l’équipe Aprilia et avoir des chances de gagner des courses et se battre pour le titre est un contexte différent et pour lequel je suis préparé.”

Il termine en avouant son objectif principal : “être champion du monde”, tout en pondérant ses ambitions face à l’actuel meneur Jonathan Rea, ainsi que l’Allemand Stefan Bradl, quittant lui aussi le MotoGP.


Vice-champion Superbike

Cadet d’une fratrie bercée dans les motos, ses frères Michael et John s’étant illustré en British Supersport, Eugene Laverty a débuté sa carrière dans ce même championnat en 2004, en parallèle d’une pige lors du GP de Grande-Bretagne en 125 cm3, finissant 3ème en 2006 derrière les certains Tom Sykes et Cal Crutchlow.

En 2007 et 2008, il tente le championnat international 250 cm3 (ancêtre du Moto2) sur Honda puis Aprilia, mais avec seulement une 13ème place comme meilleur résultat. Après sa blessure au GP d’Indianapolis en septembre 2008, il décide de prendre le guidon Yamaha en Supersport, qui lui réussira avec un podium dès sa seconde course. Les deux années suivantes seront celles de la consécration, Eugene Laverty étant vice-champion 2009-2010 sur la Honda CBR600RR.

Il grimpe ainsi en World Superbike en 2011, de nouveau chez Yamaha pour une 4ème place au classement, puis 6ème en 2012 chez Aprilia, pour devenir vice-champion en 2013 derrière… Tom Sykes, avant de retomber 10ème en 2014 chez Suzuki, malgré la belle victoire du début de saison. Alors, il embarque dans l’aventure MotoGP, en vain, terminant dans le bas de tableau (22è) sur l’Aspar-Honda. Cette saison, la Ducati du team semble mieux lui convenir (4ème en Argentine, 6ème lors du dernier GP de Rép. Tchèque), mais il ne pointe toujours qu’à la 11ème place.