Dans l'actualité récente

Exclusif : L’interview de Jackie Stewart au Grand Prix de Monaco Historique 2016

Voir le site Automoto

Jackie Stewart
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-06-13T12:19:45.418Z, mis à jour 2016-06-14T15:10:42.347Z

A l’occasion du Grand Prix historique de Monaco, qui s’est déroulé du 13 au 15 mai 2016, le champion du monde de Formule 1, Jackie Stewart, a accordé une interview exclusive à Automoto.

Depuis 1997, l’Automobile Club de Monaco, organise dans la principauté le Grand Prix de Monaco Historique qui se déroule deux semaines avant le GP de Formule 1. Les passionnés de vieilles voitures et les glorieux pilotes des compétitions d’antan se retrouvent lors de cet événement. Une occasion à ne pas rater pour Automoto. 


La Formule 1 c’était mieux avant ?

Dans l'entretien, Jackie Stewart revient sur la compétition dans les années 70. Le triple champion du monde se remémore son amitié avec les légendes du circuit de l’époque : Niki Lauda, Henri Pescarolo, Graham Hill, Jim Clark, Jochen Rindt, François Cévert, Jean-Pierre Beltoise et Johnny Servoz-Gavin


Dans le même registre, il se souvient des grandes écuries qui étaient constamment au coude à coude, Matra, Ferrari et BRM par exemple ; une période très éloignée de l’hégémonie actuelle de Mercedes. L’ancien pilote Ecossais regrette cette domination de certains constructeurs qui nuit gravement à la compétition. 


La sécurité, c’est mieux maintenant ?

Jackie Stewart se souvient également de la révolution de la sécurité dans les sports mécaniques, induite par les décès successifs, en 1968, de Jim Clark, Mike Spence, Jo Schlesser, ou encore Ludovico Scarfiotti. Mais le véritable choc est venu du décès de François Cévert. Les pilotes ont demandé plus de sécurité à l’époque, Jackie Stewart a lancé ce mouvement de sensibilisation, et de levées de fonds. 


 Et clairement ça a marché, « d’autres ont continué, Professor Watkins, ainsi que Max Mosley et Bernard Ecclestone. Et aujourd’hui c’est très bien géré », conclut Jackie Stewart.