Dans l'actualité récente

F1 2014 : “A Melbourne, toutes les voitures pourraient ne pas passer la ligne d'arrivée”

Voir le site Automoto

Départ du Grand prix de F1 d'Australie à Melbourne, le 17 mars 2013
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-03-10T14:48:00.000Z, mis à jour 2014-03-10T18:01:50.000Z

Suite à des essais inquiétants pour certaines équipes, le patron de Magneti Marelli fournissant l'électronique des F1, Roberto Dalla, nous offre une vision du Grand Prix d'Australie où tous les pilotes abandonneraient.

Une course menacée ?
Interrogé dimanche 9 mars 2014 par le journal italien La Gazzetta dello Sport, Roberto Dalla, patron de Magneti Marelli fournissant l'électronique (dont les récupérateurs d'énergie) de toutes les monoplaces de la Formule 1, a lancé la phrase que certains pensaient mais que personne n'avait encore prononcée : "A Melbourne, il se pourrait que toutes les voitures ne voient pas la ligne d'arrivée".

La déclaration choc est fondée et ne vient pas de n'importe qui. Selon Dalla, cette issue pourrait se réaliser "parce que toutes les écuries ont rencontré de graves problèmes lors des essais". Il faut rappeler notamment que l'écurie championne Red Bull a très peu roulé en comparaison de Mercedes, et a même demandé de l'aide à l'écurie soeur Toro Rosso. Globalement, toutes les écuries motorisées par Renault, Red Bull, Toro Rosso, Lotus et Caterham, ont souffert du bloc V6 turbo hybride.


En cause, le manque d'essai ?
"L'an passé, il n'y avait qu'un seul dispositif [électronique] fabriqué par McLaren, et il était le cerveau de l'ensemble" a rajouté Dalla, "mais maintenant, il ne contrôle qu'une partie, et le défi derrière cela est d'être capable de jouer le chef d'orchestre entre le moteur, le turbo et les systèmes de récupération d'énergie."

Si l'alarme est sonnée pour le premier Grand Prix de la saison, les problèmes pourraient se prolonger sur plusieurs courses. "Trouver la bonne solution pourrait nécessiter 2 à 3 mois" commente le patron de Magneti Marelli, "le faire durant trois sessions avec 12 jours au total était un mission véritablement impossible". Précisons que les essais ont été avancés à fin janvier pour optimiser l'intégration des nouveaux blocs moteurs (ou "Power Unit").

Les premiers essais libres du GP d'Australie auront lieu vendredi 14 mars à 2h30 heure française, le Grand Prix démarrant dimanche 16 mars à 7h.