F1 2014 : Caterham dévoile (enfin) sa CT05

Voir le site Automoto

Caterham F1 Team
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-01-28T15:50:00.000Z, mis à jour 2014-01-28T16:51:01.000Z

Après de longues heures d'attente, Caterham dévoile enfin sa monoplace. Le museau tant attendu est comment dire ... bizarre. Le nez, très fin est fixé sur l'avant de la monoplace, beaucoup plus gros.

Contrairement a Force India qui a allongé son museau en le laissant dépasser de l'aileron, Caterham prend le parti de couper sa voiture en deux en fixant son deuxième nez sous l'avant de la monoplace. Même s'ils ont changé de logo, les Caterham restent à dominante verte, point de drapeau anglais comme le laissait indiquer le nouveau design du site internet.

Caterham ne mise pas sur la stabilité
Le proverbe dit : « On ne change pas une équipe qui gagne » ! Et bien, Caterham perd et change tout. En 2010 et 2011 sous le nom de Team Lotus, ils alignaient Jarno Trulli et Heikki Kovalainen. En 2012, c'est le début de l'ère Caterham et font courir Vitaly Petrov aux côtés du finlandais. L'an dernier, on a tout changé en recrutant Charles Pic de chez Marussia Virgin et en titularisant Giedo Van der Garde. 2014, rebelote, c'est Kamui Kobayashi qui fera office de chef de file et le jeune suédois Marcus Ericsson sera son équipier.

Pour voir toutes les monoplaces 2014, cliquez ici

Kobayashi en chef de file
Après un an d'absence, Kamui Kobayashi fait son retour dans le peloton. Grâce au financement de ses plus fidèles fans, le pilote japonais a pu acheter son baquet chez Caterham. Il quitte donc le giron Ferrari qui l'avait recueilli au sein de son programme GT l'an dernier. C'est un projet à risque pour Kamui Kobayashi qui devra normalement se contenter d'une voiture de fond de grille.
A moins que ce museau pour le moins original ne fasse ses preuves en course.

Marcus Ericsson, le jeune suédois doit apprendre
Comme coéquipier, Kobayashi devra composer avec le jeune suédois Marcus Ericsson. Un suédois en F1, ce n'était plus arrivé depuis Stefan Johansson en 1991 sur une Footwork. Ericsson ne devra pas décevoir. En GP2, après un apprentissage difficile chez Super Nova et iSport, il progresse et atteint la 6e place du championnat l'an dernier au sein de l'écurie française DAMS.

Rappelons également que cette année, la Caterham CT05 sera équipée du moteur Renault dont vous pouvez découvrir le fonctionnement en cliquant ici.

Pour voir tous les pilotes 2014, cliquez ici