F1 2014 - Essais Jerez J3 : McLaren en avant avec Magnussen

Voir le site Automoto

Kevin Magnussen (McLaren-Mercedes MP4-29) aux essais de F1 à Jerez le 29 janvier 2014
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-01-30T17:06:00.000Z, mis à jour 2014-01-31T11:41:10.000Z

Pour la troisième journée des essais chronométrés de Jerez, les pilotes ont pu rouler convenablement et sur le sec. McLaren a encore terminé en haut de la feuille des chronos avec le jeune rookie Kevin Magnussen. Felipe Massa (Williams) termine 2e et et Lewis Hamilton (Mercedes) 3e.

Retour sur les essais de la veille. Hier, c'est Jenson Button au volant de sa McLaren qui s'est imposé sur une piste artificiellement mouillée en raison de la bruine tombante sur Jerez. Aujourd'hui, avec la piste sèche et le beau temps, les temps se sont améliorés mais ne sont pas descendus en desous des 1'23" alors que l'an dernier, Felipe Massa affichait un joli 1'18" sur la feuille des temps.

Le moteur Mercedes performe
Comme attendu par les nombreux observateurs, le moteur Mercedes performe d'entrée. Le jeune rookie Kevin Magnussen a signé le meilleur temps en 1'23"276 avec 52 tours effectués. En deuxième place, on retrouve Felipe Massa chez Williams avec un temps de 1'23"700. Lewis Hamilton prend la troisième place en 1'23"952. Quatrième avec un temps réalisé sous une piste froide, c'est Jenson Button qui sur sa McLaren nous gratifie d'un joli 1'25"030.

Le moteur Renault au centre de toutes les attentions
En fin de séance, Jean-Eric Vergne a été victime de deux drapeaux rouges en raison d'un problème moteur. De la fumée s'est échappée de sa Toro Rosso. Il doit se contenter d'un temps à plus de 6 secondes du danois.Sur sa Caterham, le néerlandais Robin Frijns n'a pas signé de temps et s'est contenté de 10 tours. Quand à la Red Bull de Ricciardo, le moteur Renault a commencé à partir en fumée dès le tour d'installation. Un clash entre Adrian Newey et Rob White, ingénieur Renault aurait retenti au sein du paddock. Newey repprochant le manque de fiabilité du V6 Renault alors que White reproche l'approche trop aggressive de la Red Bull.

Red Bull penserait même à ne pas rouler demain, pour la dernière journée des essais de Jerez.