Dans l'actualité récente

F1 2014 - GP de Malaisie : Chaleur extrême à Sepang

Voir le site Automoto

F1 GP Malaisie 2013 Essais - Massa Ferrari
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-03-27T13:20:00.000Z, mis à jour 2014-03-27T14:04:18.000Z

Deuxième Grand Prix de la saison en Malaisie ce week-end sur le circuit de Sepang à Kuala Lumpur. Ce week-end s'annonce chargé en émotion après l'annonce du crash de l'avion " Malaysia Airlines ".

La Formule 1 revient pour la deuxième course de la saison. Pour la messe traditionnelle du Grand Prix, il faudra être levé à 10h mais attention car dans la nuit de samedi à dimanche, il faudra rajouter une heure à votre horloge. La première séance d'essais libres débutera dans la nuit de jeudi à vendredi à 3h du matin. La seconde à 7h du matin. Pour la journée du samedi, les Essais Libres 3 sont programmés à 6h du matin heure française et les qualifications à 9h du matin.

Une météo capricieuse ?
Comme souvent à Sepang, nous devrions avoir une météo capricieuse durant les trois jours. Météo France prévoit des possibilités d'orages toute la journée voire même de la tempête. Souvenez-vous, l'orage « apocalyptique » survenu en 2011. La course a dû être interrompue avant son terme et il a été impossible de reprendre la course. Les points distribués avaient donc été divisés par deux.

Si on rajoute à ça l'humidité ambiante et la chaleur, pilotes et monoplaces vont donc souffrir, et surtout les nouveaux blocs V6 Turbo. On attend une température qui avosinerait les 34°C dans l'air, ce qui donnerait plus de 50°C dans les cockpits.

Quel vainqueur à Sepang ?
Comme le dit l'ancien consultant TF1, Franck Montagny, les pilotes Mercedes seront une nouvelle fois favoris : « Evaluer l'avance que l'équipe Mercedes a sur le reste du plateau est difficile après seulement une course. Mais après l'Australie, tous les pilotes du plateau ont reconnu la supériorité du bloc Mercedes sur les autres propulseurs. Avec les pneus plus durs, l'équipe a enfin résolu les problèmes d'usure trop rapide des pneus. Pour moi, Lewis Hamilton et Nico Rosberg sont assurément les deux favoris pour le titre mondial. »
Nico Rosberg le dit lui-même : « Nous semblons être les plus rapides pour le moment et c'est fantastique, mais encore une fois nous devons rester sur nos gardes. Nous avons un petit avantage sur les autres mais Melbourne n'est pas une course de référence dans le calendrier donc je préfère être méfiant même si je suis assez optimiste quant au fait que nous pouvons signer un grand résultat ici. »

Problèmes pour Lotus et Sauber
Sepang sera l'occasion de vérifier si Lotus a pu résoudre une partie des problèmes. Les deux pilotes semblaient avoir des points de vue différents. Pour Pastor Maldonado, la Lotus peut remporter une course très rapidement alors que pour Romain Grosjean, les problèmes sont plus profonds. Le pilote français espère que Lotus a fait un grand pas en avant à Sepang : « Nous avons changé de nombreuses choses dans les secteurs où nous pensions que nous pouvions faire mieux après l'analyse des données récoltées en Australie. J'espère que nous avons bien fait les choses, mais je ne pense pas que nous serons totalement prêts. J'espère toutefois que nous allons faire un pas en avant, ce sera bien. »

Pour Sauber, le problème est plus complexe puisque c'est un problème de poids de la monoplace. Selon Adrian Sutil, il est difficile pour l'écurie d'Hinwill de s'approcher du poids minimal autorisé (691 kg) : « Notre voiture est trop lourde, mais petit à petit, nous améliorons cela. Cela prendra toutefois un peu de temps. Fabriquer des pièces légères coûte très cher. » Cette année les pilotes légers sont avantagés, Sutil mesure 1m83 et pèse 75 kg, un grand problème qu'il ne peut résoudre : « Je ne peux pas perdre plus de poids, ce n'est pas de ma faute si je suis grand. Les pilotes de petite taille ont un avantage. C'est une évidence, tout le monde le sait et j'espère que le règlement changera bientôt. »