Dans l'actualité récente

F1 2014 - GP de Malaisie : Vettel retrouve la première ligne... et le sourire

Voir le site Automoto

F1 2014 - GP de Malaisie Sebastian Vettel
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-03-29T15:48:00.000Z, mis à jour 2014-03-29T16:06:28.000Z

Sebastian Vettel est de retour aux avant-postes après un week-end agité en Australie. Le Champion du Monde a d'ailleurs bien failli voler la vedette à Lewis Hamilton ce matin en qualifications mais pour 55 millièmes il devra se contenter de la 2e place sur la grille. Un résultat dont il se réjouit quoiqu'il en soit, vu tous les problèmes rencontrés depuis ce début de saison.

La première ligne de ce Grand-Prix de Malaisie sera occupée demain par deux pilotes qui avaient dû abandonner lors de la dernière épreuve en Australie : Lewis Hamilton (Mercedes) face à Sebastian Vettel (Redbull) dernier vainqueur en date sur ce tracé. L'un comme l'autre ne voudront rien lâcher... spectacle garanti, surtout si la pluie vient s'y mêler.

Vettel tout aussi revanchard
Sebastian Vettel restait, comme Lewis Hamilton, sur un abandon lors du Grand-Prix d'Australie à son arrivée ce jeudi en Malaisie. Et visiblement l'écurie Red Bull a travaillé dur durant ces deux dernières semaines d'intervalle pour combler son retard sur d'autres équipes comme Mercedes car le Champion du Monde affichait déjà de bien meilleurs résultats en essais : 7e aux FP1, 3e aux FP2 puis 4e aux FP3. L'Allemand, déterminé à marquer de gros points demain, n'est d'ailleurs pas passé bien loin de la pole position de Lewis Hamilton ce samedi (à peine 55 millièmes)

Un circuit qu'il apprécie
A vrai dire Sebastian Vettel a toujours fait preuve d'une certaine aisance sur ce tracé de Kuala Lumpur : il s'y est imposé trois fois lors des quatre dernières éditions (Red Bull avait même signé un doublé en 2013 puisque Mark Webber avait terminé à la 2e place) Mais ce matin, le pilote Allemand s'est tout de même fait une petite frayeur en Q1 en plus de la pluie : « Mon rythme cardiaque a soudainement augmenté en Q1 quand j'ai réalisé que nous avions un problème. En rentrant au box, nous avons redémarré la voiture et le problème semblait résolu, exprimait avec soulagement Vettel. C'était bien de ressortir et de ressentir à nouveau cette sensation avec la voiture [...] La Q3 n'était pas parfaite, j'aurais aimé avoir un tour supplémentaire car sur ma première tentative j'ai vu qu'il y avait un moyen de gagner des dixièmes ici et là. Nous étions tout proche, il était possible d'aller plus vite mais de la même façon si Lewis aurait eu une 2e chance, lui aussi aurait amélioré... Quoiqu'il en soit c'est bon d'être en première ligne »

Sebastian Vettel s'était qualifié 13e lors du dernier Grand-Prix en Australie, jugez vous-même la différence.