Dans l'actualité récente

F1 2014 : La Lotus E22 démarre en retard à Jerez

Voir le site Automoto

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-02-09T13:22:00.000Z, mis à jour 2014-02-09T13:25:51.000Z

Dernière monoplace à ne pas encore avoir roulé, la Lotus E22 a fini par prendre la piste à l'occasion de deux séances privées financées par Renault. Cela préparera la prochaine séance prévue à Bahreïn à la fin du mois.

Absente des premiers essais de la saison pour des raisons de développement, la Lotus E22 a connu ses premiers roulages vendredi et samedi à Jerez, à l’occasion de deux séances de Shakedown autorisées par la FIA et ponctuées d’un tournage pour une vidéo promotionnelle.


200 kilomètres, pas un de plus

Le déverminage tant attendu de la Lotus E22 sera forcément limité. Financé par Renault à cause des soucis rencontrés par le V6, il a donné lieu à deux jours d’essais de 100 km chacun, pendant lesquels Pastor Maldonado a pu découvrir la E22, monoplace avec laquelle le Vénézuélien et son coéquipier Romain Grosjean se battront. Autre directive imposée : le pilote a dû rouler avec des pneus Pirelli de démonstration, ce qui pourrait fausser certaines datas accumulées.


Le moteur Renault surveillé

Des premiers essais, on retiendra les difficultés rencontrées par le moteur V6 Renault, dont la fiabilité a mis à mal la Red Bull de Sebastian Vettel et Daniel Ricciardo. Pour le constructeur, les deux jours effectués par la E22 vont permettre d’observer les résultats des premières solutions apportées. D’ailleurs, Red Bull Racing, Toro Rosso et Caterham étaient présents pour les superviser, au grand dam de Lotus.


Rendez-vous à Bahreïn

Pour sûr, Lotus a utilisé ces deux shakedowns, si courts soient-ils, pour préparer Bahreïn, la prochaine séance d’essais qui aura lieu du 19 au 22 février prochains (une autre est prévue du 27 février au 2 mars). Nous saurons très vite si la monoplace est prête ou non, et si Renault a rectifié le tir vis-à-vis de son moteur.