F1 2014 : Marussia change de propriétaire

Voir le site Automoto

Jules Bianchi (Marussia-Ferrari) aux essais du GP F1 Bahrein 2014
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-04-09T12:08:00.000Z, mis à jour 2014-04-09T12:16:05.000Z

En abandonnant son projet de construction de supercar, Marussia Motors délaisse également l'écurie de Formule 1 éponyme, désormais propriété de Marussia Communications Limited.

Chez les petites écuries de Formule 1, rapides sont les changements de propriétaires et de noms. Marussia en fait partie, avec des débuts prévus sous le nom Manor Grand Prix, finalement en 2010 sous le nom de Virgin Racing, l'année suivante Marussia Virgin Racing après l'entrée à 40% de la compagnie russe, puis Marussia F1 Team en 2012.


Nouveau propriétaire, mais rien ne bouge
Pour cette saison 2014, un nouveau changement de propriétaire a été confirmé. C'est mardi 8 avril, après le troisième Grand Prix de l'année, que l'information a été rapportée par le média russe R-Sport. La porte-parole de l'écurie, Tracy Novak, a déclaré que Marussia Motors, ex-acquéreur de l'équipe, avait arrêté toute activité.

Voulant lancer un supercar, la B2, Marussia Motors a enchaîné les présentations et communications durant plusieurs années. « Le supercar était ambitieux, mais avec déception il a été impossible de le commercialiser », a avoué la porte-parole, précisant qu'il n'y a « cependant aucun impact sur les opérations de l'écurie de Formule 1. » Marussia F1 Team n'est donc plus sous la coupe de Marussia Motors le constructeur, mais sous une autre entité nommée Marussia Communications Limited, basée en Irlande.

Pendant ce temps, l'écurie Marussia démarre cette saison 2014 de plus belle manière qu'en 2013 avec son nouveau moteur Ferrari. Son meilleur résultat de l'an passé, une treizième place réalisée, a déjà été égalée au premier Grand Prix en Australie via le pilote britannique Max Chilton. Or, il faudra batailler comme ces deux dernières saisons avec les rivales Caterham-Renault, plus rapides malgré les multiples abandons dûs à l'inexpérience des V6 turbo hybrides.