F1 2014 : Mercedes affiche ses ambitions, Red Bull cale encore

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton (Mercedes W05) aux essais de F1 à Jerez le 30 janvier 2014
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-02-23T08:55:00.000Z, mis à jour 2014-02-23T15:06:46.000Z

Au sortir des quatre premiers jours d'essais à Bahreïn, il apparaît que la Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg est très fiable et, surtout, très performante. Tout roule également pour McLaren et Ferrari. En revanche, Red Bull est toujours en difficulté.

Si la saison de Formule 1 devait commencer demain, les bookmakeurs mettraient sans doute une pièce sur Mercedes, qui vient de dominer les deux derniers jours d'essais à Bahreïn, en attendant les prochains prévus la semaine prochaine. Pendant ce temps-là, Red Bull cale toujours et Ferrari se jauge.

Hamilton puis Rosberg
Certes, ce ne sont que des essais et on pourra toujours se dire qu'il y a une part de bluff dans certains résultats. Mais ce qui est sûr, c'est que Mercedes ne bluffe pas. Car à Bahreïn, après l'excellent temps de Lewis Hamilton obtenu le vendredi, son coéquipier Nico Rosberg a enfoncé le clou en se rapprochant de moins d'une seconde de la pole position qu'il avait signée en 2013. Mieux, il a énormément roulé afin de tester sa monoplace sur les longs relais. Boostée par un V6 qui a l'air fiable (1147 tours couverts par les 4 teams équipés), elle semble bien née et très performante. Sur les quatre jours, ses deux pilotes sont en haut de la feuille des temps, avec Rosberg en 1'33"283 (174 tours) et Lewis Hamilton en 1'34"263 (141 tours).

Ca va aussi pour McLaren et Ferrari
Nourrie par le V6 estampillé Mercedes, la McLaren de Kevin Magnussen et Jenson Button tourne bien puisque le duo se retrouve derrière les deux Flèches d'Argent. Après une saison 2013 en berne, les prochaines courses pourraient bel et bien faire oublier les récentes déceptions. De leur côté, Fernando Alonso et Kimi Raikkonen ont beaucoup tourné et si le Finlandais a conclu sa série dans le mur, il n'a pas l'air inquiet. La F14 T n'a pas rencontré de problèmes techniques, ce qui devrait rassurer la Scuderia pour le moment moins axée sur la performance pure que sur le nombre de kilomètres.

Red Bull, rien de va
43 tours pour Ricciardo (1'39"837) et 73 pour Sebastian Vettel (1'40"224). Ensemble, les deux pilotes Red Bull ont moins tourné qu'une petite dizaine de concurrents, c'est dire le retard accumulé par Red Bull après des essais déjà catastrophiques à Jerez. "C'est difficile de dire que nous devons rattraper nos rivaux car nous ne savons pas ce qu'ils font." confesse le quadruple Champion du Monde. Il faut dire que l'écurie n'est pas aidée par un moteur V6 bourré de problèmes à Jerez. Certes, pour Renault, nombre de soucis sont derrière. Il faudra surveiller la progression lors de la troisième et dernière fournée de tests pré-saison. Rendez-vous une nouvelle fois à Bahreïn la semaine prochaine.