F1 2014 - Permis à points : Après Sepang, où en est-on ?

f1-2014-permis-a-points-apres-sepang-ou-on-3516611
Cette saison 2014 a vu le déploiement de multiples règles nouvelles dont le permis à points. Chaque pilote dispose de 12 points à son compteur. Si un pilote perd tous ses points, il sera exclu d'une course. C'est ça la Formule 1 sous l'ère Jean Todt.

Ce week-end, en Malaisie, trois pilotes ont perdu des points sur leur permis : Kevin Magnussen, Jules Bianchi et Valtteri Bottas.

L'accrochage de Magnussen
Kevin Magnussen (McLaren-Mercedes) a perdu deux points pour avoir accroché Kimi Räikkönen (Ferrari) lors du départ du Grand Prix de Malaisie. Cet incident malheureux a ruiné la course du pilote finlandais puisque son pneu arrière gauche avait crevé, endommageant le fond plat.

Le pilote danois a écopé lors du Grand Prix d'une nouvelle pénalité inaugurée hier (à deux reprises), il s'agit d'un StopGo de 5 secondes pouvant être effectué n'importe quand dans la course. Cette sanction permet aux commissaires d'infliger une sanction entre le Drive Through, passage dans les stands sans s'arrêter et le StopGo de 10 secondes. Il a néanmoins terminé la course à la neuvième place tandis que Räikkönen a terminé à la 12e place.

Sanctions dures pour Bianchi et Bottas
Jules Bianchi (Marussia-Ferrari) a écopé de la même sanction que Magnussen, il a été jugé fautif d'avoir accroché Pastor Maldonado (Lotus-Renault) durant le premier tour. Une sanction très dure pour le pilote français qui ne pouvait plus freiné en raison d'un pneu crevé à cause de Jean-Eric Vergne. Le pilote Toro Rosso avait harponné Bianchi après avoir été pris en sandwich par les deux Caterham.

Le troisième pilote à perdre deux points, c'est Valtteri Bottas. Le pilote Williams-Mercedes les a perdus après avoir gêné Daniel Ricciardo dans un tour rapide lors de la deuxième séance de qualifications.

Quant à Daniel Ricciardo, malgré une disqualification en Australie et une sortie des stands avec une roue mal serrée, il n'a pas encore perdu un seul point. Il a toutefois écopé d'une pénalité de 10 places sur la grille à Sakhir.

Rappel de la règle, si un pilote perd ses 12 points sur une période de 365 jours, ils écopent d'un Grand Prix de suspension.

News associées