F1 2014 - Permis à points : Après Sepang, où en est-on ?

Voir le site Automoto

Jules Bianchi - Marussia - Sepang
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-03-31T14:38:00.000Z, mis à jour 2014-03-31T15:01:00.000Z

Cette saison 2014 a vu le déploiement de multiples règles nouvelles dont le permis à points. Chaque pilote dispose de 12 points à son compteur. Si un pilote perd tous ses points, il sera exclu d'une course. C'est ça la Formule 1 sous l'ère Jean Todt.

Ce week-end, en Malaisie, trois pilotes ont perdu des points sur leur permis : Kevin Magnussen, Jules Bianchi et Valtteri Bottas.

L'accrochage de Magnussen
Kevin Magnussen (McLaren-Mercedes) a perdu deux points pour avoir accroché Kimi Räikkönen (Ferrari) lors du départ du Grand Prix de Malaisie. Cet incident malheureux a ruiné la course du pilote finlandais puisque son pneu arrière gauche avait crevé, endommageant le fond plat.

Le pilote danois a écopé lors du Grand Prix d'une nouvelle pénalité inaugurée hier (à deux reprises), il s'agit d'un Stop&Go de 5 secondes pouvant être effectué n'importe quand dans la course. Cette sanction permet aux commissaires d'infliger une sanction entre le Drive Through, passage dans les stands sans s'arrêter et le Stop&Go de 10 secondes. Il a néanmoins terminé la course à la neuvième place tandis que Räikkönen a terminé à la 12e place.

Sanctions dures pour Bianchi et Bottas
Jules Bianchi (Marussia-Ferrari) a écopé de la même sanction que Magnussen, il a été jugé fautif d'avoir accroché Pastor Maldonado (Lotus-Renault) durant le premier tour. Une sanction très dure pour le pilote français qui ne pouvait plus freiné en raison d'un pneu crevé à cause de Jean-Eric Vergne. Le pilote Toro Rosso avait harponné Bianchi après avoir été pris en sandwich par les deux Caterham.

Le troisième pilote à perdre deux points, c'est Valtteri Bottas. Le pilote Williams-Mercedes les a perdus après avoir gêné Daniel Ricciardo dans un tour rapide lors de la deuxième séance de qualifications.

Quant à Daniel Ricciardo, malgré une disqualification en Australie et une sortie des stands avec une roue mal serrée, il n'a pas encore perdu un seul point. Il a toutefois écopé d'une pénalité de 10 places sur la grille à Sakhir.

Rappel de la règle, si un pilote perd ses 12 points sur une période de 365 jours, ils écopent d'un Grand Prix de suspension.