F1 2014 : Renault dévoile son nouveau moteur "Energy F1"

Voir le site Automoto

Renault dévoile son nouveau moteur appelé 'Energy F1'
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2014-01-22T17:53:00.000Z, mis à jour 2014-01-23T09:03:50.000Z

Cette saison, la Formule 1 hérite d'un nouveau moteur. Après le passage du V10 au V8 en 2006, les F1 seront désormais équipées d'un bloc V6 Turbo dont le développement est déjà gelé, ce qui veut dire qu'il ne pourra pas être modifié.

Ce nouveau moteur comme le signale Renault est à la pointe de la technologie, il associe un moteur à combustion interne suralimenté de type V6 de 600 ch à des systèmes de récupération d'énergie, qui s'appelleront désormais ERS. Ces systèmes développeront en tout 160 ch. Jusqu'à l'an dernier, l'ancien KERS pouvait développe une puissance supplémentaire de seulement 6 secondes réparties sur un tour. A compter de cette saison, ce boost sera disponible durant 37 secondes. Le tout est désormais appelé « power unit » qui seront au nombre de cinq en 2014 et quatre en 2015.

Très économique
Ce moteur sera un des plus économiques utilisés en F1 puisqu'un dispositif permettant de contrôler l'apport en carburant sera utilisé pour la première fois, il sera limité à 100kg/h alors qu'en 2013, il était illimité. La consommation sera au cœur du problème cette année puisque le poids total d'essence obligatoire passe de 160 kg à 100 kg. Pour ce faire, le régime moteur a également été diminué passant de 18.000 tr/min à 15.000 tr/min. L'avantage de ce « power unit » est qu'il délivre en tout 760 ch, soit autant que le précédent V8 pour une consommation inférieure.

Les nouvelles batteries
Depuis 2009, les F1 utilisent un système de récupération d'énergie cinétique appelé KERS qui développait 60kW par tour. A partir de 2014, il y aura deux systèmes distincts, le MGU-K et le MGU-H. Le premier est relié au moteur qui permet d'offrir un surcroît d'accélération à la monoplace. En cas de panne du MGU-K, la monoplace sera dans les faits, hors course puisqu'elle ne pourra plus utiliser les deux systèmes comme le prévoit le réglèment.
Le deuxième système, appelé MGU-H, il est relié au turbocompresseur pour lui permettre d'offrir de la puissance supplémentaire. Ces deux batteries peuvent fonctionner ensemble en assemblant leur puissance.

Les pénalités
Les pénalités à cause d'un changement de moteur sont également plus complexes. Plusieurs pièces sont référencées et non le bloc entier. Au bout de six pièces utilisées, le pilote recevra dix places de pénalités mais si une sixième autre pièce doit être changée, ce sont cinq places qui seront donnés au pilote. On continue avec sept pièces, huit jusqu'à l'infini.

Les équipes qui utiliseront le moteur Renault en 2014 seront Red Bull, Lotus, Toro Rosso et Caterham.