F1 2014 : Renault présente son moteur V6 “Energy F1”

Voir le site Automoto

Moteur Renault Energy F1 V6 2014
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-06-21T13:23:00.000Z, mis à jour 2013-06-21T13:38:39.000Z

Équipant quatre écuries, Renault a dévoilé son bloc moteur V6 1,6 litre turbo pour la saison 2014, puissant de 600 ch et équipé d'un système électrique "ERS" de 160 ch.

Cumulant 760 chevaux, le V6 turbo de Renault est plus puissant que l'actuel moteur V8.

Nouvelle ère
A partir du début de la saison 2014, les Formule 1 ne seront plus motorisées par des 2,4 litres V8 atmosphérique (comme depuis 2006) mais des V6. Dans cette optique, Renault détaille son bloc "Power Unit" conforme au nouveau règlement.


D'une cylindrée de 1,6 litre et doté d'un seul turbocompresseur, le moteur V6 Renault revendique une puissance de plus de 600 ch, grimpera à 15.000 tr/min (contre 18.000 tr/min sur les V8), et s'associe à une unité électrique "ERS" de 160 ch récupérant l'énergie au freinage. Soit 760 ch minimum, contre les 750 ch des V8 actuels.


Pour être précis, le système électrique ERS pourra délivrer 160 ch dans la limite de 4MJ par tour, soit 1,11 kWh ou environ 37 secondes d'utilisation, contre 7 à 8 secondes pour le KERS actuel. Beaucoup de choses se joueront sur les endroits des circuits ou seront développés ces 160 ch supplémentaires...


En détail
En terme de consommation, ces moteurs V6 consomment environ 35% de moins, une obligation puisque la FIA n'autorisera que 100 kg de carburant par course, contre environ 160 kg aujourd'hui.


En termes de poids, l'évolution est importante puisque Renault communique le poids du Power Unit V6 à 200 kg, contre 120 kg pour le V8, un gain de 80%. En détail, le moteur pèse 145 kg, les batteries 35 kg, les autres pièces (échangeur, radiateur, etc) 20 kg. Les monoplaces pourraient ainsi être plus lourdes, pesant aujourd'ui 640 kg minium avec son pilote.


La fiabilité sera aussi à prendre en compte par les motoristes, puisque 5 Power Unit seront autorisés par voiture par saison en 2014, et 4 dès 2015.


Pour ceux s'inquiétant du son produit par ce V6 turbo face aux V8, V10 et V12 connus dans le passé, Alain Prost souligne que "le volume sonore devrait être tout à fait acceptable". Pour l'écouter, voici une simulation par Renault Sport ici.


Conséquences
On ignore pour le moment les incidences sur la forme des F1 de 2014, mais nous savons déjà qu'une seule sortie d'échappement - centrale donc - sera présente, contre deux actuellement. La longueur devrait évoluer du fait des dimensions différentes du "Power Unit" et de la répartition modifiées des pièces auxiliaires.

Enfin, ce bloc Renault Energy F1 équipera en 2014 les Infiniti Red Bull, Lotus et Toro Rosso, ainsi qu'une quatrième écurie, qui sera sans nul doute Caterham.