F1 2015 : Alonso toujours en discussions sur son avenir

Voir le site Automoto

Le double champion du monde espagnol Fernando Alonso.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-10-03T10:38:00.000Z, mis à jour 2014-10-03T21:49:16.000Z

En marge du Mondial de l'Automobile qui a débuté ce 2 octobre à Paris, Luca di Montezemolo, le futur ex-patron de Ferrari, a eu l'occasion de s'exprimer sur l'avenir de Fernando Alonso, double champion du monde de Formule 1, au sein de la Scuderia.

Il était présent pour sa dernière grosse sortie médiatique en tant que président de Ferrari. Ce jeudi 2 octobre, Luca Di Montezemolo s'est prêté au jeu des questions-réponses lors du Mondial de l'Auto à Paris et il n'a pu échapper au sujet brûlant du moment en Formule 1 : le possible divorce entre Fernando Alonso et la Scuderia Ferrari.

Montezemolo remercie Alonso
Ce n'est plus un secret, les relations entre le double champion du monde espagnol et la Rossa ne sont pas au beau fixe. L'As des Asturies est d'ailleurs la principale cible des rumeurs dans un marché des transferts qui n'est pas encore pleinement lancé alors que la fin de saison approche.

McLaren semble être la piste la plus crédible en cas de départ d'Alonso de la Scuderia, même si Red Bull et Lotus ont également été évoqués.

Mais pour Luca Di Montezemolo, il est encore trop tôt pour tirer des plans sur la comète. "À l'heure où je vous parle, au Japon, Alonso discute de son avenir chez Ferrari avec notre team manager, Marco Mattiacci. Peut-être qu'il nous quittera, peut-être que non", a-t-il lâché devant le stand Ferrari. Avant de poursuivre : "S'il dit qu'il reste, nous serons heureux. Et si nous prenons ensemble la décision de mettre un terme à notre collaboration, ce sera de la meilleure manière possible. Je tiens quoiqu'il arrive à le remercier, parce que, qu'il reste ou qu'il ne reste pas, il a beaucoup fait pour Ferrari".

"J'agirai toujours dans l'intérêt de Ferrari"
Un peu plus tôt dans la journée (sacré décalage horaire !), Fernando Alonso a eu l'occasion de s'exprimer une énième fois sur son avenir pour 2015 en conférence de presse d'avant Grand Prix du Japon. Et force est de constater que le double champion du monde ne change pas de ligne de conduite.

"Je vais uniquement faire ce qui est dans le meilleur intérêt de Ferrari. C'est un grand nom, une grande marque, qui est plus grande que nous tous. J'agirai toujours dans l'intérêt du team."

Malgré tout, Alonso n'a pu s'empêcher de concéder "qu'il y a quelques options sur la table. Vous voulez toujours avoir une idée de ce que vous voulez faire, et c'est mon cas. Je suis content d'avoir un choix en Formule 1. Je peux décider de mon avenir, et ce n'est pas le cas de tout le monde. Je me sens très chanceux".

"Chanceux", c'est le mot. L'Espagnol a l'embarras du choix et compte bien en profiter, lui qui est toujours en quête d'une troisième couronne mondiale.

Luca di Montezemolo en conférence de presse lors du Mondial de l'Auto 2014 :

Luca Di Montezemolo Ferrari