Dans l'actualité récente

F1 2015 - Essais de Barcelone II J3 : au tour d'Hamilton de s'illustrer

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton au volant de sa Mercedes lors du GP d'Italie 2014.
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-02-28T17:34:00.000Z, mis à jour 2015-02-28T17:40:13.000Z

Lewis Hamilton a imité son coéquipier et posté sa Mercedes en tête des essais à Barcelone. Il devance Felipe Massa (Williams) et Kimi Raïkkönen (Ferrari), qui ne sont pas si loin.

Après Nico Rosberg, c'est au tour de Lewis Hamilton, champion du Monde en titre, de hisser sa Mercedes W06 Hybrid tout en haut de la feuille des temps de la seconde vague d'essais organisée à Barcelone. En tendres, le pilote britannique a tourné en 1'23.022. Il n'a pas battu l'impressionnant chrono de son coéquipier (1'22.792 vendredi) mais il lui le permet de terminer une journée assez calme - deux drapeaux rouges uniquement - en tête. A quinze jours de la reprise, Mercedes commence enfin à se montrer.

Peu de tours pour l'Anglais
Lewis Hamilton n'a pas beaucoup roulé, samedi, avec 76 tours au compteur. C'est seulement l'avant-dernier total de la session, devant les 39 de Magnussen, obligé d'écourter sa séance après une fuite d'huile survenue sur sa McLaren. Pour l'écurie britannique, donc, le cauchemar continue. En revanche, Williams va bien, en témoigne le deuxième chrono de Felipe Massa, à 0.240s de la Mercedes. Avec un temps de 1'23.262, il bat même son meilleur tour enregistré le jeudi (1'23.500).

Chez les autres équipes, Kimi Raïkkönen (Ferrari) n'est pas très loin de Lewis Hamilton (1'23.276) tandis que Nico Hulkenberg a enfilé les tours comme des perles avec 158 boucles ! Ce chiffre est compréhensible, la VJM08 de Force India, en retard dans son développement, n'ayant commencé sa préparation que la veille. "On va devoir mettre les bouchées doubles car les autres ne nous ont pas attendus, même si notre équipe a généralement la capacité de progresser rapidement." indiquait d'ailleurs le pilote finlandais. Il concède près de deux secondes sur Lewis Hamilton à l'arrivée.

Les autres pilotes, à savoir Sainz (Toro Rosso), Grosjean (Lotus), Ericsson (Sauber) et Ricciardo (Red Bull), ont beaucoup tourné mais n'ont pas cherché la performance.