Dans l'actualité récente

F1 2015 - GP de Hongrie : Hamilton signe une pole position magistrale

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton (Mercedes F1 - 2015)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-07-25T13:34:07.279Z, mis à jour 2015-07-25T13:47:26.815Z

Intouchable lors des essais libres du Grand Prix de Hongrie, 10e manche de la saison 2015 de F1, Lewis Hamilton (Mercedes) a signé une pole position remarquable, confirmant son statut de favori.

Un véritable extraterrestre au volant d'une machine de guerre quasiment indestructible. Impérial lors des trois séances d'essais libres du Grand Prix de Hongrie, dixième manche du championnat du monde de Formule 1, Lewis Hamilton a décroché une nouvelle pole position ce samedi 25 juillet en écrasant la concurrence sur le tortueux Hungaroring. 

Intouchable Hamilton !

Neuf sur dix, tel est le bilan de Lewis Hamilton en qualifications cette saison. S'il a lâché la première place de la grille de départ en Espagne au détriment de son coéquipier Nico Rosberg, le pilote britannique de la Flèche d'Argent numéro 44 a de nouveau été indomptable en signant un impressionnant chrono de 1'22.020. Soit cinq dixièmes de mieux que son partenaire de garage allemand, qui devra une nouvelle fois s'élancer derrière le champion du monde en titre. Troisième à sept dixièmes du poleman, Sebastian Vettel a limité les dégâts au volant d'une Ferrari capricieuse tout au long du week-end. 

Vettel et Ferrari sauvent les meubles

Derrière l'habituel trio de tête de la saison 2015, Daniel Ricciardo a démontré que sa Red Bull était en forme sur le tracé de Budapest. Il faut dire que le moteur Renault ne souffre pas de son manque de puissance sur le tourniquet hongrois qui offre un panel de virages lents. Quatrième de la session, l'Australien, vainqueur de la course l'an passé, a devancé l'autre pilote Ferrari, Kimi Räikkönen, qui a pu prendre part à la séance de qualifications malgré une inquiétante fuite d'eau sur sa monoplace lors des essais libres 3. Le Finlandais devance Valtteri Bottas (Williams), Daniil Kvyat (Red Bull), Felipe Massa (Williams), Max Verstappen (Toro Rosso) et Romain Grosjean (Lotus), auteur d'une solide performance malgré le manque de performances de sa machine. 

McLaren-Honda ne s'en sort pas

Auteurs de séances d'essais encourageantes, les McLaren-Honda ont malheureusement sombré en qualifications, une fois de plus. Dans le rythme depuis le début du week-end, Fernando Alonso a dû immobilisé sa monoplace à l'entrée de la voie des stands, la faute à un énième problème technique. Fidèle à lui-même, le double champion du monde espagnol a été vaillant et n'a rien voulu lâcher en poussant lui-même sa voiture en direction de son garage pour essayer ensuite de reprendre la piste... sans succès. Quant à Jenson Button, 16e des qualifications, le cauchemar hongrois s'est poursuivi avec un problème d'ERS dans la ligne droite des stands, lui faisant ainsi perdre du temps . 

La course se déroulera ce dimanche 26 juillet, à partir de 14h00, heure française. Et on n'oubliera pas la minute de silence en hommage à Jules Bianchi, décédé le 17 juillet dernier, neuf mois après son grave accident lors du Grand Prix du Japon, le 5 octobre 2014.

Vidéo hommage : Jules Bianchi, un Français chez Ferrari