F1 2015 : Le Grand Prix de Hongrie en cinq images

Voir le site Automoto

L'hommage des pilotes à Jules Bianchi
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-07-26T17:43:55.913Z, mis à jour 2015-07-26T17:52:18.686Z

Très émouvant en dehors de la piste et mouvementé sur le circuit, le Grand Prix de Hongrie a donné lieu à plusieurs images fortes tout au long du week-end. Automoto.fr en a sélectionné cinq pour vous.

Emouvant. Exceptionnel. Grandiose. Voilà comment il serait possible de résumer le Grand Prix de Hongrie, 10e manche de la saison 2015 de Formule 1, qui s'est déroulé ce dimanche 26 juillet. Pour celles et ceux qui n'ont pas pu y assister, la rédaction d'Automoto.fr vous offre un résumé avec les cinq images les plus marquantes du week-end. 

1) Jules Bianchi présent dans toutes les têtes

Décédé le 17 juillet 2015, neuf mois après son terrible accident lors du Grand Prix du Japon 2014, Jules Bianchi était dans le cœur de tous ses pairs et des passionnés d'automobile. Emouvants, les hommages se sont succédés avec dignité et pudeur. 

2) Le tonneau spectaculaire de Sergio Perez

 Victime d'une rupture de suspension lors des essais libres 1, Sergio Perez s'est fait une belle frayeur en allant taper le mur avant de rebondir et partir en tonneau en bout de course. Heureusement, le pilote mexicain de Force India s'en est sorti indemne.

3) Fernando Alonso refuse d'abandonner !

Le « Taureau des Asturies », surnom que le grand public lui a affectueusement donné, ne lâche jamais une fois dans l'arène. Malgré un problème technique sur sa McLaren-Honda lors des qualifications, Fernando Alonso a refusé d’abandonner mais ne parviendra pas à repartir. Sa hargne sera récompensée d'une 5e place en course. 

4) L'hommage de toute une famille à Jules Bianchi

L'image vaut mieux que tous les mots du monde... 

5) Vettel a été immense sur tous les plans

« Cette victoire est pour toi. Un jour ou l'autre, tu aurais fais partie de cette équipe ». Exceptionnel sur la piste, où il a décroché la 41e victoire de sa carrière, égalant ainsi la légende Ayrton Senna, Sebastian Vettel a également été Grand (avec un G) au moment de célébrer son sacre hongrois.

Vidéo hommage : Jules Bianchi, un Français chez Ferrari