F1 2015 : Jean-Éric Vergne pilote d'essais chez Ferrari

Voir le site Automoto

Jean Eric Vergne (Toro Rosso-Renault) dans les paddocks du GP F1 de Russie 2014
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-12-19T17:14:00.000Z, mis à jour 2014-12-28T09:17:13.000Z

Injustement éjecté de chez Toro Rosso à l'issue de sa troisième saison de Formule 1, Jean-Eric Vergne a trouvé refuge chez la Scuderia Ferrari en tant que pilote d'essais pour l'année 2015.

La fin de saison ne signifie pas que la période des transferts est terminée dans le "petit monde" de la Formule 1 et nous en avons eu une nouvelle preuve ce vendredi 19 décembre puisque Jean-Eric Vergne et la Scuderia Ferrari ont officialisé leur association pour 2015. Le Français, qui était à la recherche "d'un nouveau projet" après son départ de chez Toro Rosso, aura pour principale tâche de participer au développement de la voiture dans le simulateur.

"Un rêve qui se réalise pour Vergne"

"Je suis très honoré de rejoindre Ferrari qui est l'une des plus prestigieuses équipes dans l'histoire de la Formule 1", s'est réjoui le natif de Pontoise sur le site officiel de la Scuderia. Avant de poursuivre : "L'objectif est d'aider le team à revenir au sommet du podium (...) Je suis impatient de réaliser mon rêve en devenant un membre de cette écurie et en ayant les Tifosi derrière moi".

"Au nom de l'équipe, je souhaite la bienvenue à Jean-Éric et je suis certain qu'il apportera une contribution importante pour notre travail de développement dans le simulateur", ajoute Maurizio Arrivabene, récemment nommé à la tête du team italien à la place de Marco Mattiacci.

Un casting intéressant
Avec l'arrivée de JEV, Ferrari renforce encore un peu plus ses rangs pour poursuivre sa révolution de palais. Son line-up composé de Sebastian Vettel, quadruple champion du monde chez Red Bull, et Kimi Räikkönen, titré avec les Rouges de Maranello en 2007, a fière allure. Sur le plan financier, l'arrivée d'Esteban Gutierrez en tant que troisième pilote (et de ses sponsors comme Telmex, Telcel et Claro, tous marques d'America Movil, le groupe du richissime homme d'affaire Carlos Slim) a mis du beurre dans des épinards déjà bien gras.

S'il n'est donc pas dans une "bonne position" dans la hiérarchie, Vergne détient tout de même un challenge intéressant entre les mains. Son expérience dans le simulateur Red Bull en 2011 et ses trois années passées chez Toro Rosso sont loin d'être négligeables. Talentueux, le Français devrait tout de même continuer à écumer d'autres disciplines en 2015, en plus de son nouveau poste, l'IndyCar ne le laissant pas indifférent.