F1 2015 - Marchionne : "Ferrari a de la chance d’avoir Vettel"

f1-2015-marchionne-ferrari-a-de-chance-d-vettel-3488707
Le patron de la Scuderia s'est enthousiasmé du début de saison réalisé par le quadruple champion du monde qu'il n'hésite pas à qualifier de "perle rare".

Une vraie renaissance. Et encore, le mot pourrait paraître trop faible. A la rue totale en 2014, Ferrari est de nouveau sur le devant de la scène en cette saison 2015 de Formule 1. Un retour aux affaires qui s'explique par une restructuration profonde de l'équipe mais aussi par l'apport d'un pilote comme Sebastian Vettel comme l'a confié Sergio Marchionne, PDG du groupe Fiat Chrysler Automobiles et patron de la Scuderia, à nos confrères de Motorsport.com.

Marchionne : "Nous avons trouvé la perle rare"

"Je pense que c'est un super pilote, il est extrêmement régulier dans ce qu'il fait. C'est un pilote complet", s'est enthousiasmé l'Italien. Avant de poursuivre : "Je n'ai aucun doute que c'est le pilote qu'il nous fallait. C'est comme trouver la perle rare, il comprend parfaitement la voiture, et son style d'exécution est au-delà de tout reproche".

Admiratif de l'intelligence et de l'approche technique de son poulain, Marchionne n'hésite pas à placer Vettel dans le cercle très fermé des grands champions... à juste titre : "Il fait bien les choses et il les fait avec régularité, et les faire sur la piste à cette vitesse n'est pas une chose aisée. Il y a des personnes qui appartiennent à un club très sélect de champions du monde et il en fait partie. Nous avons de la chance de l'avoir avec nous" .


Räikkönen vers la sortie ?

Conscient que l'homme ne peut pas aller au-delà de la machine dans la Formule 1 actuelle où tout est réglementé au millimètre près (au grand dam de Niki Lauda, le président non-exécutif de Mercedes et ancien triple champion du monde), le patron de la Scuderia n'a qu'un seul objectif : "donner à Sebastian une voiture qui lui permettra de se battre pour la victoire et pour le titre mondial. Le reste, il devra le faire lui-même et il en est parfaitement capable".

Ne lésinant pas sur les mots pour saluer l'excellent travail de Vettel, Marchionne n'a cependant pas donné son avis sur le coéquipier du quadruple champion du monde allemand, à savoir Kimi Räikkönen. Pilote flamboyant et sacré champion du monde en 2007, le Finlandais n'est plus que l'ombre de lui-même depuis son retour chez Ferrari en 2014, même si cette saison 2015 se déroule mieux pour lui avec un podium au compteur (contre zéro l'année précédente).

Comme le rappelle le Corriere dello Sport, l'option offrant à la Scuderia la possibilité de prolonger le contrat de son numéro 7, âgé de 35 ans et lié avec les Rouges jusqu'à la fin de l'année, expire le 31 juillet à minuit, soit quelques jours après le Grand Prix d'Hongrie. Il ne resterait donc que trois courses à Räikkönen pour convaincre ses patrons de le conserver sous peine de devoir dire adieu à la Formule 1.



News associées